Accueil Maison Virginie Jacobs : Ma maison, mon havre de paix

Virginie Jacobs : Ma maison, mon havre de paix

Aaaaah ma maison, si vous pouviez la voir… Je l’aime ma maison ! Elle est le fruit de ma créativité, l’aboutissement d’un projet familial, un lieu de vie et un lieu de travail agréable… MAIS QUEL BAZAR pour être polie !

Comment font les gens, chez qui nous enregistrons nos émissions chaque semaine, pour que leur maison soit aussi ordonnée… Ils rangent pendant des jours me disent-ils ! Pour moi, c’est pourtant mission impossible ! Deux enfants (seulement) dont la libre expression se traduit dans chaque pièce de la maison combinés à une vie bien remplie par le travail et par le quotidien repoussent, de week-end en week-end, le grand projet de rangement qui me trotte en tête.

Si l’accumulation est votre pire ennemi : Triez, donnez, jetez (peu). Ensuite, rangez.

Alors oui, il y a eu le confinement qui, pour certains d’entre vous, a permis un grand tri, et même la création d’espace de travail improvisé, d’un atelier créatif ou encore la gestion de l’espace en famille H24.

Pour d’autres, la situation s’est empirée. Votre bureau s’est transformé en salle de classe ? Votre salon, en salle de gym ? Et la cuisine a pris un air de « top chef » déstructuré… Mais finalement n’avons-nous pas profité à fond de nos intérieurs durant cette période si particulière ?

Les leçons de lecture sont encore collées sur les vitres de mon bureau. Des dessins, des bricolages et des cahiers d’apprentissage jonchent ma salle de réunion. La vie a repris ses droits le temps d’une saison au sein de la maison. Il faut lâcher prise, me dis-je.

Que l’on vive en appartement, dans une villa ou sur les routes avec un mobile-home, il n’y a aucun endroit sur terre ou l’on devrait se sentir plus serein que chez soi. Ces mètres carrés sont le reflet de nos vies, passées autant que présentes ; le reflet aussi de notre état d’esprit. En prendre soin peut sembler être parfois une corvée, mais c’est aussi un plaisir, même un soulagement ! C’est une autre façon de prendre soin de nous-même et des nôtres.

Mais revenons-en à la pratique. Si vous êtes comme moi, l’accumulation est votre pire ennemi. Triez, donnez, jetez (peu). Ensuite, rangez. Optez pour un maximum de placards, idéalement sur mesure pour sauver de l’espace : sous l’escalier, dans l’appentis de la toiture… Intégrez des tiroirs sous les lits, optimisez chaque recoin ! Enfin, dans la mesure du possible, arrangez-vous un espace qui n’appartienne qu’à vous : un bureau apaisant, une pièce dédiée à vos loisirs, une cabane à jardin pour vos bricolages etc. Un espace qui, au besoin, vous offrira un temps de calme, en dehors de l’animation familiale.

(Re-)trouvez le temps de vous consacrer à votre nid, il vous le rendra. La sérénité est au rendez-vous, je vous le garantis !

Autrice : Virginie Jacobs,
Architecte et présentatrice
de « Une brique dans le ventre » (RTBF)

 

EN PLUS

La Smart Mobility, la solution aux embouteillages

Les embouteillages s’allongent d’année en année en Belgique. Même en dehors des heures de pointe, la circulation est congestionnée. Pourtant, les nouvelles technologies peuvent contribuer à un trafic plus fluide.

Repenser la ville… intelligemment

Grandes ou petites, nos cités vont se métamorphoser sous l’impulsion des nouveaux enjeux couplés aux nouvelles technologies. La Smart City se profile, l’immobilier s’équipe mais la clé du bien-être passera aussi par des espaces publics repensés.

Envisager sa société de manière pérenne

Développement Développer son entreprise en la faisant durer nécessite, on l'imagine, un certain temps, de la réflexion, voire la mise en place d'une culture d'entreprise.

Le tourisme noir, trouble fêtes

Tourisme Parce qu'on baigne dans la douceur, la convivialité et la joie pendant les fêtes, on contrebalance. Et on découvre une sorte de tourisme de l’extrême: le tourisme noir.

Les maladies rares

Outre le fait d’être...

Mes chers parents, je pars!

indépendance Quitter ses parents: encore étudiant ou déjà lancé dans sa vie professionnelle, il arrive un moment où l’on a envie de goûter à l’indépendance.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.