Nous sommes en 2015 : l’heure est arrivée. 3 valises, un bébé de 18 mois, un autre pas encore né, nous quittons la France, des rêves plein la tête.

C’est arrivé progressivement. Un ras-le-bol général, qui s’accumule, année après année. Les mêmes plaintes qui reviennent. Nous devions prendre les choses en main. Nous savions que ce ne serait pas facile. Nous avons acheté tant bien que mal 4 murs, investi corps et âmes dans les rénovations, et tout revendu, avec un seul objectif : réaliser la plus-value qui nous permettra de changer de vie. Et nous avons réussi. 

Nous avons toujours aimé explorer le Monde, voyager, découvrir de nouvelles cultures, s’émerveiller devant de nouveaux paysages et apprendre de la nature. Le voyage a accéléré la découverte de soi chez chacun de nous. Il n’y a pas de routine quotidienne, on apprend à gérer des situations nouvelles et parfois inconfortables. Cela développe une vraie confiance en soi. Le voyage dans la caravane nous aura aussi permis de nous éloigner un peu de tout ce qui peut être superflu comme les jouets, les vêtements, les meubles, les accessoires, etc., de nous recentrer sur de vraies valeurs ! 

Ce n’est pas le choix de facilité. Il n’y a pas d’issue de secours, de grand-parent, d’ami. On est seuls !

Chaque jour sur les routes nous réveille ; et cette opportunité, nous voulions l’offrir à nos enfants. C’est une chance incroyable pour eux, c’est en tout cas ce que l’on pensait, et ce que l’on pense plus encore, depuis 5 ans maintenant qu’on les regarde grandir. Aujourd’hui, nos enfants sont complètement libres. Ils apprennent des choses qu’ils n’auraient pas pu voir si nous avions décidé de rester en France ou au Canada. Ils s’imprègnent des langues et des cultures. Ils renforcent leur autonomie et leur capacité à résoudre des problèmes. Ils développent une vraie capacité d’adaptation.

Ce n’est pas le choix de facilité. Il n’y a pas d’issue de secour, pas de grands-parent, pas d’ami. On est seuls. Ça renforce votre couple, ou ça le détruit. Il faut en avoir conscience dès le départ. Comme dans chaque vie, comme dans chaque famille, il y a des hauts et des bas. Il y a des moments d’euphorie et des chamailleries. Il y a du bon et du moins bon. Ça reste la Vie, mais la Vie Libre.

Aujourd’hui, le voyage a laissé place à une vie un peu plus sédentaire, la situation mondiale ayant mis un gros frein à nos projets d’aventure. Nous avons acheté un terrain au Mexique avec plusieurs autres familles et y développons jour après jour un petit éco-village sur les terres maya. Nous ne savons pas quel sera l’avenir, mais ce sera sans doute un réel atout pour nos enfants de ne pas avoir de barrières, de côtoyer tant de gens et de cultures différentes. C’est notre quotidien.