Accueil Business Entreprendre Près de 600 millions d’indemnités-Covid pour les PME et les indépendants !

Près de 600 millions d’indemnités-Covid pour les PME et les indépendants !

Rallonge bienvenue pour les uns, véritable bouée de sauvetage pour les autres, les indemnités attribuées par le Service Public de Wallonie sont de toute façon essentielles pour faire face à la pandémie et au coup d’arrêt, ou au sérieux ralentissement, qu’elle fait subir à l’économie et à l’emploi en Région Wallonne. Travail titanesque de gérer le flux de toutes ces demandes, malheureusement loin de s’arrêter !

Pour aider les entreprises à faire face à la crise du Covid-19, le Gouvernement de Wallonie décidait d’octroyer dès le mois de mars une indemnité compensatoire unique et forfaitaire de 5 000 € aux entreprises totalement fermées ou à l’arrêt à la suite des décisions du Conseil national de Sécurité. 

Dans le même temps, une indemnité de 2 500 € était prévue pour les entreprises non contraintes de fermer mais ayant connu une diminution substantielle de leur activité. L’octroi d’une nouvelle indemnité forfaitaire de 3 500 € a été décidé en juillet dernier. Cette indemnité de 3 500 € sera destinée aux entreprises (micro-entreprise ou petite entreprise) qui subissent toujours pleinement l’impact de la crise liée au Covid-19. Elle vise les entreprises encore fermées, à l’arrêt ou dont l’activité est très substantiellement limitée. « Et le spectre est très large », détaille Isabelle Quoilin, Directrice Générale Service Public de Wallonie Economie Emploi Recherche. 

« Je pense notamment à des acteurs de l’événementiel, de la culture, du tourisme, ou du transport. Au total, fin juillet, ce sont plus de 112 000 dossiers qui ont été introduits pour un total de 94 000 déjà traités. Cela a parfois pu générer de la frustration, voire de la colère, venant de gens qui n’étaient pas dans les conditions pour être éligibles à l’indemnité, ou dont le dossier n’avait pas encore été traité. Mais, pour donner un ordre de grandeur : chez nous, en temps normal, une indemnité générant beaucoup de demandes tourne généralement autour des 4 000 dossiers. C’est vous dire l’ampleur de la tâche ici. »

Si Isabelle Quoilin peut bien entendu comprendre certaines réactions, dictées par un mélange de panique et d’exaspération, elle pointe aussi l’incroyable travail réalisé pour que ces indemnités promises par le Gouvernement se transforment en virements concrets, dans des délais imbattables. « Dans le cadre de ces “Indemnités-Covid”, l’outil informatique nécessaire pour les demandeurs a été mis en place en un mois et demi, alors qu’il en faut normalement douze pour développer une chose de la même envergure dans des conditions “normales”. Cela montre bien le travail exceptionnel de notre personnel et de nos partenaires. Et puis, n’oublions pas non plus que nous étions nous-mêmes en mode confinement. Et qu’il a donc fallu abattre tout ce travail à distance, équiper les gens qui n’avaient pas d’ordinateur portable, les former, leur expliquer ce qu’il fallait faire… De nombreuses personnes dont le travail était à l’arrêt pour cause de Covid ont spontanément proposé leurs services pour les dossiers d’indemnisation. Il en découle une aventure humaine très forte. »

Enfin, si ce sont les aides financières qui ont le plus marqué les esprits, il ne faut pas oublier que d’autres types d’assistance cohabitent avec elles. On recensera, par exemple, des investissements dans des projets de recherche en lien avec le Covid, dans le domaine des vaccins, des tests ou de la production de masques. Ou encore l’adaptation d’aides déjà existantes. « C’est certes moins direct, mais cela participe de l’ensemble de la dynamique pour, à la fois, aider directement les gens et les structures qui en ont besoin, et pousser l’économie à rester debout dans une période très chahutée. »

À PROPOS DE 


Le SPW (Service Public de Wallonie) Economie, Emploi, Recherche met en œuvre la politique du Gouvernement wallon dans ces trois domaines. Dans le secteur de l’Economie, la mission première du SPW est de soutenir la croissance des entreprises et l’entreprenariat. Concernant l’Emploi, le SPW soutient les activités créatrices d’emploi, promeut l’insertion socio-professionnelle, encourage la formation professionnelle, et accompagne la transition numérique des écoles sur les plans pédagogique et technique. Enfin, concernant la Recherche et l’Innovation, le SPW soutient, valorise et évalue les projets de recherche appliquée des entreprises, universités, hautes écoles et centres de recherche, au travers d’aides directes ou d’appels à projets.

Plus d’informations sur : 

www.wallonie.be/fr/fondsCovidEntreprises

indemnitecovid.wallonie.be/#/

EN PLUS

Le guichet d’entreprises: un partenaire à chaque étape

XeriusVous détenez un projet ambitieux et souhaitez créer votre entreprise. Le guichet d’entreprises est le partenaire clé pour le lancement de votre activité indépendante. Indispensable au démarrage, il vous accompagnera ensuite tout au long de votre parcours d’entrepreneur.

‘Image de marque et guerre des talents’

La marque employeur garantit que des candidats auront envie de venir travailler dans l’entreprise. Une atmosphère de travail agréable et authentique garantit qu’ils y resteront quelque temps.

L’agriculture wallonne : une alliée du climat!

Agriculture Avec son élevage lié au sol, notre agriculture est une formidable alliée pour la lutte contre le réchauffement climatique, qui ne demande qu’à faire encore mieux, avec l’aide des nouvelles technologies et de la recherche.

Technologie et santé: un mariage compliqué

Health Tech Les avancées technologiques offrent un bel avenir au secteur médical. Encore faudrait-il pouvoir les intégrer le plus adéquatement possible en tenant compte des contraintes de financement.

Marque employeur, l’arme fatale dans la guerre des talents

RH Le dictionnaire Larousse définit le terme « marque » comme tout signe servant à distinguer des produits, des objets, des services. C’est quand même plus que ça... « Lorsqu’un candidat pense à mon organisation en tant qu’employeur, à quoi pense-t-il en premier? »

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.