Accueil Jeunes A la recherche de sens et d’authenticité !

A la recherche de sens et d’authenticité !

En tendant l’oreille, on peut entendre dire des nouvelles générations qu’elles sont capricieuses, qu’elles rechignent à la tâche, ne connaissent ni le respect ni la loyauté envers un employeur. Vraiment ? Pourtant, loin de ces préjugés, il semblerait que tout soit une question de priorité.   

« Les jeunes sont beaucoup plus critiques sur les bullshit jobs que les générations précédentes, » éclaire d’emblée Sébastien Cosentino, porte-parole de l’agence d’intérim Randstad, bien connue pour les études qu’elle publie annuellement concernant le marché du travail. « La valeur “travail” s’est longtemps suffi à elle-même en ce qu’elle permettait de gagner de l’argent. Ce qui caractérise les nouvelles générations, c’est qu’elles ont besoin de trouver du sens dans le contenu de leur fonction. » Ni instables, ni déloyaux, les moins de 30 ans souhaitent s’investir selon l’expert dans des « projets transversaux qui les challengent » et qui leur permettent aussi de donner du sens à leur travail. « Ils veulent avoir un vrai rôle et un impact. »

Responsabilité Sociétale des entreprises (RSE)

Un autre critère émerge chez les sondés, qui va de pair avec la recherche de sens, celui de la Responsabilité Sociétale des entreprises (RSE). « En une année, selon notre étude Employer Brand Research 2019, le critère RSE a été multiplié par 3 et s’est maintenu sur l’année 2020.  Ils cherchent un employeur “qui fait sens”, par rapport à l’ambition, à leurs idéaux, à la volonté d’avoir un monde pour demain plus sain, plus vivable. »

« Le message principal à faire passer aux employeurs, c’est d’être absolument authentiques. » Sébastien Cosentino, porte-parole de l’agence d’interim Randstad

Si l’argent reste un leitmotiv puissant, toute génération confondue, il ne fait pas tout pour Johan Claes, Employer Branding & Sourcing Manager de la STIB-MIVB. « Le salaire, c’est important. Mais on sait aussi que ça ne motive que 3-4 mois. Parce qu’après, c’est considéré comme un acquis. » Alors pour les recruter, les entreprises doivent prouver qu’elles ont plus à offrir qu’un alignement de zéros sur une fiche de paie.

Accrocher les nouveaux talents

Toutes les méthodes sont bonnes pour faire passer le message et toucher ces jeunes générations. Réseaux sociaux, affichages, sites d’emploi, stands, applications, les supports sont nombreux pour rencontrer son public et ses futurs candidats. Et il ne faut pas hésiter à sortir des sentiers battus et prouver la modernité de l’entreprise. « On est à l’affut de toutes les opportunités. Cet été, on publie une campagne sur les sachets en papier des boulangeries. En ce moment, il y a une campagne d’affiche dans les toilettes de bars et de restaurants qui fonctionne bien : “votre prochain job à portée de main, sans oublier de les laver bien sûr !” »

Grâce à une stratégie d’employer branding créative et multi-support, Johan Claes s’occupe d’attirer de nouveaux candidats pour l’entreprise de transport, avec, chaque fois, un message à faire passer : « Venez vous informer. C’est très motivant de travailler pour une société qui sert la communauté, qui remplit une mission. Il y a une vraie responsabilité derrière. » Parmi leurs pépites de communication, leur jeu sur smartphone, « Simbus », est en lice pour les Talent Acquisition Award 2020 (HRM Night©). « Nous avons filmé de vraies lignes de bus pour donner aux joueurs l’occasion de se projeter virtuellement en chauffeur de bus à Bruxelles. Il y a un côté gaming, avec des points à gagner. Nous avons eu plus de 100 000 joueurs. On a noté au lancement une hausse de 40 % des candidatures au poste de chauffeur de bus. »

Mais gare au revers de la médaille

Mais attention, si cette génération cherche du sens, mieux vaut ne pas lui mentir, avertit Sébastien Cosentino : « Le message principal à faire passer aux employeurs, c’est d’être absolument authentiques. Si la promesse n’est pas tenue après l’embauche, le candidat non seulement ne restera pas, mais en plus, sera un ambassadeur négatif pour votre entreprise. »

EN PLUS

Et si on écoutait ce que nos bâtiments ont à nous dire ?

Smart Building Les nouvelles technologies ont fait une entrée fracassante dans l’immobilier d’entreprise. L’avènement du « bâtiment intelligent » a de l’avenir, car il bénéficie à tous les acteurs qui l’investissent, tant sur le plan social que financier.

Les outils numériques, alliés de l’entreprise

Les entreprises peuvent-elles encore, aujourd’hui, se passer des outils digitaux? Résolument non et ce, pour plusieurs raisons. Petite, moyenne ou grande organisation, il est essentiel pour elles de prendre la vague du numérique, au risque de boire la tasse.

Family Coste: Plus de liberté, c’était notre défi

Nous sommes en 2015 : l’heure est arrivée. 3 valises, un bébé de 18 mois, un autre pas encore né, nous quittons la France, des rêves plein la tête.

Que faire depuis un canapé?

Confinement Vous avez déjà épuisé vos ressources, écumé vos sites de streaming, lu et relu tout ce qui traînait dans votre bibliothèque, achevé tous vos jeux vidéo et terminé une dizaine de parties de tous vos jeux de société? Fokus à votre rescousse: voici quelques idées pour occuper les petits comme les grands!

La viande belge pèse sur la conscience

Le Belge mange de moins en moins de viande, et pourtant nous aimons toujours un bon morceau de viande dans notre assiette. De préférence à un prix pas trop élevé. C’est compréhensible, mais aussi problématique.

Le management persuasif Un modèle efficace de gestion?

Parfois qualifié d’informatif, le management persuasif consacre une place importante à l’échange et au relationnel. À l’écoute de ses collaborateurs, le manager cherche plus à convaincre qu’à imposer. Il est doté de charisme et d’une grande capacité à guider.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.