La transformation de nos villes en véritables Smart Cities changera nos vies, qui s’en trouveront simplifiées, mais aussi plus agréables. Et l’un des piliers de ces futures Smart Cities sera les télécommunications, ou plutôt la nouvelle génération de télécommunication. 

Si vous me demandiez pourquoi amorcer cette transition vers la ville intelligente est importante, je vous répondrais en évoquant notre futur. Dans le domaine de l’énergie et de l’environnement, il sera possible, grâce à des compteurs intelligents connectés, de moduler de manière optimale la production et la consommation d’énergie et de contrôler la qualité de l’air à l’aide de compteurs de particules fines. Dans le domaine de l’agriculture également, une gestion automatisée de la pulvérisation et de la récolte sera possible. Dans l’industrie, la mise en œuvre de la 5G amènera son lot de nouvelles possibilités, les robots collaboratifs (les « cobots ») par exemple. Le secteur des soins de santé en bénéficiera aussi : imaginez les ambulances connectées, transmettant en temps réel les résultats des examens effectués à bord de l’ambulance à l’hôpital, qui sera alors mieux préparé à l’arrivée du patient. En ce qui concerne la mobilité future, tout le monde attend évidemment avec impatience les voitures autonomes qui vous dirigent directement vers un emplacement de parking libre, l’infrastructure numérique sachant où en trouver. L’offre des transports en commun s’améliorera aussi : la rapidité de la 5G offrant la possibilité de savoir à tout moment combien de sièges sont encore disponibles dans un train. 

Les télécommunications seront cruciales pour l’avènement de véritables villes intelligentes.

Une ville (et des services) plus intelligente donc, mais la maison ne serait pas en reste. Avec le déploiement de la 5G, le nombre d’appareils intelligents dans l’habitation ne fera qu’augmenter et ils pourront en outre être commandés au moyen de la technologie vocale. Les fibres optiques rapides nous permettront, mieux encore, d’utiliser tous ces appareils en même temps.

Pour rendre ce futur possible, des investissements seront nécessaires dans les réseaux de télécommunications. Les réseaux fixes ont déjà connu des investissements massifs, notamment dans les câbles à fibres optiques afin de les rendre adaptés aux vitesses ultra-rapides. Pour l’avenir des réseaux mobiles, nous faisons face à des défis majeurs. Des infrastructures mobiles de cinquième génération permettront d’y répondre : augmentation de la largeur de bande disponible, amélioration de la couverture (y compris à l’intérieur des bâtiments), temps de réaction beaucoup plus rapide, et vitesse de téléchargement multiplié par 10 !

Si ces investissements (installation de fibres optiques fixes et technologie 5G utilisant de nouvelles radiofréquences) sont indispensables, c’est parce qu’eux seuls permettront de relever ces défis : la transition vers une industrie 4.0 et l’augmentation exponentielle de la consommation de données. Les télécommunications seront cruciales pour l’avènement de véritables villes intelligentes. 

 

Michel Van Bellinghen

Michel Van Bellinghen,
Président de l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT)