Accueil Maison Un été sous le signe du DIY

Un été sous le signe du DIY

Texte: Louis Matagne

L’été approche, et avec lui l’opportunité de redonner vie à tous ces objets qui trainent dans nos placards. Le « Do It Yourself » (DIY) à partir d’objets de récupération est une pratique qui a la cote. Et pour cause : économique, son potentiel de création est presque illimité.

C’est fou, toutes ces choses qu’on accumule au fil des ans, dans les tiroirs, les garages, les greniers, les abris de jardin et les dressings. Tous ces objets usés ou inutilisés, qui réapparaissent lors des nettoyages de printemps. Et si, plutôt que de les emmener au recyparc ou de les cacher encore un peu plus loin dans les profondeurs de nos habitations, on les relookait, on les valorisait ? Ustensiles de cuisines, anciens mobiliers, pneus usés, compo- santes d’électroménagers… autant d’éléments qui, pour l’œil entraîné, peuvent servir de bases ou d’éléments constitutifs à de nouveaux meubles, de nouvelles lampes et de nouveaux objets « déco ».

Un état d’esprit

« En fait, c’est une tournure d’esprit à adopter », explique Stéphanie Cornet, décoratrice d’intérieur et fondatrice de TRAIT DECO, une société bruxelloise spécialisée notamment dans la restauration et l’upcycling de mobilier. « On regarde un objet et on se dit : comment l’utiliser autrement que pour sa fonction initiale ? Une fois qu’on a le truc, il y a vraiment moyen de se marrer. » Et si notre esprit a besoin d’un coup de pouce pour changer de mode ? « Internet est une source très appréciée chez les autodidactes. On y trouve plein de blogs orientés DIY, des articles, des vidéos et des tutos. Sinon, il y a bien sûr le bon vieux magazine de déco ou de bricolage. »

Obtenir rapidement d’excellents résultats

Comme toute discipline qui se respecte, le DIY englobe un grand nombre de pratiques, qui peuvent nécessiter des compétences, une expérience et un outillage bien différents. L’upcycling, c’est-à-dire la valorisation d’un objet via un changement de fonction, n’est pas nécessairement le point de départ idéal, surtout si on n’est pas (encore) habile de ses dix doigts. « Je pense que pour débuter, il vaut mieux ne pas se lancer trop vite, ni voir trop grand », explique Sophie Vandenborre, animatrice à l’atelier Grenadine asbl, qui propose des tutos et des formations sur le thème de la récup’. Pour elle, l’embellissement d’objets existants peut être une bonne porte d’entrée, car on arrive vite à de chouettes résultats, en peu de temps et avec peu de matériel.

“Pour débuter, il vaut mieux ne pas se lancer trop vite, ni voir trop grand.”
Sophie Vandenborre, Grenadine

« Rassemblez les objets et le mobilier que vous aimez moins. Puis, regardez sur les sites ou dans les magazines de la grande distribution ce qui vous plait, et comment, en utilisant par exemple les bonnes couleurs, vous pourriez y arriver avec vos anciens objets. Ça vous donnera l’impression d’aller vers du neuf. » Très vite, un petit outillage de base sera cependant nécessaire, même pour le néophyte: « de bons pinceaux, un pistolet à colle, un perceuse-visseuse, une petite ponceuse ou encore quelques tournevis. » Certaines organisation mettent également à disposition des passionnés du plus gros outillage.

Apprendre et évoluer

Ecologique, économique, accessible à tous, le DIY peut aussi constituer une activité conviviale, qui en plus de valoriser les objets, valorise celui qui se découvre de nouvelles compétences. « Pour ceux qui veulent apprendre et évoluer, il existe de nombreux stages et formations, où l’on peut acquérir de nouvelles techniques et recevoir de conseils », explique Stéphanie Cornet. Encore une fois, internet recense beaucoup de ces organisations. « Mais un coup de fil dans une ressourcerie ou son administration communale, permet parfois d’avoir rapidement des pistes concrètes dans sa région », analyse Sophie Vandenborre.

Alors, prêt à franchir le pas ? Voici deux pneus usés qui pourraient, avec un peu de mousse et de jolis tissus, faire d’excellents sièges de jardin. Et, avec de la corde, pourquoi ne
pas transformer cette vieille chaise plastique en balançoire ? Une échelle de lit superposé peut très bien faire une étagère à fleur pour la terrasse, non? Et ne jetez pas trop vite vos vieux sommiers : ils pourraient faire des séparations de jardin bien pratiques. Une question de tournure d’esprit, on vous disait…

EN PLUS

Bienvenue dans l’entreprise 2.0!

DigitalisationL’avènement des outils numériques dans les entreprises provoque un profond changement dans les métiers industriels. Elle engendre la création de nouvelles compétences en même temps que la requalification d’autres professions.

La pub est morte, vive la pub!

Digital Marketing Voici des années qu’on nous l’annonce, la publicité traditionnelle (outbound marketing) est promise à une mort certaine. On s’en plaint: elle serait trop intrusive. On s’y habitue: elle provoque l’accoutumance puis l’indifférence. On l’esquive: les nouvelles technologies nous permettent de la bloquer. Doit-on tout arrêter pour ne plus faire que de l’inbound marketing online?

L’intelligence artificielle, l’efficacité au quotidien?

Experts Vocable désormais incontournable au sein de nombreuses entreprises, l’intelligence artificielle fascine. L’occasion d’en prendre le pouls dans trois domaines clés avec des acteurs issus du secteur bancaire, du marketing et des ressources humaines.

Innovation pharmaceutique : en route vers un nouveau modèle

Pharma L’industrie pharmaceutique est étroitement liée à l’innovation et lui accorde une place prépondérante. Les récents progrès de la biologie n’ont fait qu’accentuer le phénomène et ont débouché sur une vague d’innovations sans précédent.

Carlos Moreno : « La qualité de vie urbaine, c’est la vraie intelligence de la ville »

Carlos Moreno A l’heure de la crise mondiale du coronavirus, Carlos Moreno, expert international de la Smart City Humaine et professeur des universités, met en lumière l’importance de la transformation de la ville moderne vers ce qu’on appelle la Smart City, ou ville intelligente.

En trottinette, couvert ou pas couvert ?

Mobilité Vous faites partie des nouveaux adeptes de la trottinette électrique ? Alors comme de nombreux usagers, vous êtes peut-être dans le flou concernant l’assurance à adopter.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.