Réponses de Michaël Godefroid, Président de l’ASBL Medical Cannabis Belgium.

Dans notre société actuelle, le cannabis a une image négative. Peut-on le voir autrement ?

« Nous acceptons de plus en plus le cannabis car nous reconnaissons ses utilisations positives dans différents domaines : dans le secteur médical, dans le textile, dans l’agriculture et même dans la construction. Rien que dans le domaine médical, plus de 5000 études positives ont déjà été publiées. »

Pouvez-vous évoquer certaines propriétés médicales du cannabis ?

« Il est prouvé que le cannabis a des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires. D’un autre côté, les molécules actives du cannabis contribuent à améliorer la qualité des liaisons neuronales. »

Quel est l’intérêt pour le gouvernement de régulariser le cannabis ?

« Il y a un intérêt important dans la réduction des coûts du système des soins de santé. De plus, en régulant la culture de cannabis avec des licences délivrées à des dispensaires formés et spécialisés dans le domaine médical, l’État percevrait un apport financier. Il pourra également contrôler le marché légal. Nous sommes prêts à collaborer avec les autorités pour la mise en place d’un tel système. »