Réponses de Johnny Sanders, Account Manager intra-logistique chez Böwe Systec, et expert en matière de logistique.

Quelle importance prend le concept de « supply chain » dans la logistique d’envoi de colis postaux ?

« Elle est essentielle ! L’envoi et le tri des colis est un maillon fondamental de la chaine entre le client qui commande et le colis qui se retrouve dans sa boîte à lettres. Et puis, la “supply chain” allant bien au-delà du concept de “simple” logistique, mais concernant bel et bien tous les flux à l’œuvre dans une entreprise, chaque structure doit de toute façon s’organiser au mieux pour basculer dans le commerce électronique. »

Même s’il est dit « électronique », le processus de commerce en ligne fait donc aussi appel à des prestations plus « classiques ». On imagine que c’est bien là la complexité de toute cette chaîne ?

« Exactement ! On va d’une commande passée sur le web à un produit et une livraison qui n’ont rien de virtuels. Et là, si le tri et d’autres étapes peuvent être automatisés, rien ne remplacera jamais un livreur en chair et en os. »

En revanche, certains métiers, justement liés au tri et à la logistique, ne courent-ils pas le risque d’être remplacés par des machines ?

« Je dirais que les systèmes de tri automatiques servent surtout à éviter à l’humain des tâches trop répétitives et peu intéressantes. Et puis, cette mécanisation garantit moins de risques d’erreurs et une meilleure traçabilité. »