Dans un marché de l’emploi en perpétuelle mutation, les formations ont-elles aussi dû s’adapter ?
« Clairement ! Des statistiques nous apprennent que la moitié des métiers de 2030 n’existent pas encore aujourd’hui. En outre, 100% des métiers actuels vont changer. Face à cela, la meilleure option est de se former pour développer sa capacité à apprendre constamment, partout et tout le temps. C’est le concept du « ATAWAD » : Anytime, Anywhere, Any Device. »

Concrètement, comment se forme-t-on à apprendre ?
« En développant l’importance des compétences cognitives. À savoir les « 4 C » : communication, créativité, coopération et esprit critique. C’est selon cet axe qu’il faut accompagner les gens désireux d’apprendre constamment. »

Tout cela en apprenant aussi à intégrer le changement, on imagine ?
« Exactement. C’est devenu une composante essentielle de tout parcours professionnel. Nous ne sommes plus à l’époque où on commençait dans un emploi à la sortie des études pour, souvent, le quitter à l’âge de la pension. Désormais, une carrière est faite de multiples changements de cap. Et le travailleur doit bien entendu prendre ce paramètre en compte. »