Accueil IT William Visterin : L’année de la sécurité informatique

William Visterin : L’année de la sécurité informatique

La sécurité de nos outils numériques est plus que jamais d’actualité, suite aux récentes vagues de cyberattaques. Au point de faire émerger de nouveaux métiers, comme celui de cybernégociateur.

L’établissement d’enseignement secondaire Atlas college (Gant) a vu ses 1.700 ordinateurs paralysés après que des cybercriminels originaires de République Tchèque ont eu accès à leurs fichiers cryptés. Cette école n’était pas la première à connaître pareil incident: la Commune de Willebroek aussi, ainsi que le fabricant de métiers à tisser Picanol, dont les logiciels ont été mis hors service pendant deux semaines, bloquant la chaîne de production. Ils ne seront pas les derniers.

La partie visible de l’iceberg

Parce que les cybercriminels n’épargnent personne. Les coups médiatiques ne représentent que la partie visible de l’iceberg. De nombreux cas ne terminent pas sur le papier glacé des médias. Une enquête récente de Unizo Limburg révèle qu’une PME limbourgeoise sur 5 dit avoir déjà été victime de cyberattaque. Qu’une organisation professionnelle plutôt que d’une entreprise de cybersécurité s’en inquiète prouve l’étendue du problème.

2020 doit être un tournant.

Un nouveau poste est de fait apparu: le cybernégociateur.  C’est lui qui mène les tractations avec les pirates informatiques. Comme les cyberattaques sont en augmentation, les cybernégociateurs le sont aussi. Et si la police conseille de ne surtout pas négocier ou payer de rançon, les victimes n’ont pourtant pas toujours le choix.

Prévenir plutôt que guérir

C’est pour cette raison que 2020 doit être un tournant. Celui où toutes les entreprises belges rattrapent leur retard en matière de sécurité et forment leurs employés, maillon faible, souvent, dans leur stratégie de sécurité. D’un clic sur le lien d’un courriel de phishing, ils peuvent ouvrir un accès illimité au réseau et aux données de l’entreprise. Alors que ces dernières années, l’accent (et l’argent) était mis sur l’équipement et les logiciels, en 2020, l’attention se portera sur l’aspect humain. Mieux vaut prévenir que guérir.

Ces tendances sont au cœur chaque année du salon d’Infosecurity.be, Data & Cloud Expo à Brussels Expo (9 – 10 sept. 2020), le plus important de Belgique en matière d’industrie informatique et de sécurité. Un évènement majeur où la cybersécurité n’est pas un thème de niche ou un argument commercial, mais bien la préoccupation de tous.

EN PLUS

Nouvelles vies, nouveaux habitats!

Habitation Les formes d’habitation évoluent et se multiplient, souvent au rythme de nos changements de vie et d’envie. Même si trois constantes frappent toujours à la porte: le refus de l’isolement, la dynamique collaborative et la sacro-sainte recherche de budgets pas trop explosifs.

Jacques van den Biggelaar: La jeunesse, ça s’entretient

Jacques van den Biggelaar La jeunesse, ça s’entretient. Je ne parle pas des rides dans nos sourires ou de l’argent dans nos cheveux. La seule jeunesse qui dure est celle de l’esprit. Et mieux vaut éviter la fameuse sagesse, censée s’abattre sur nous à la cinquantaine, tel un coup définitif porté à notre curiosité d’enfant.

L’ombre du Z

Hyperconnectée et animée par un sentiment d’urgence, la génération Z débarque sur le marché du travail. Pour les employeurs, c’est un bouleversement. Pourtant, en s’y prenant bien, ces hyperactifs autodidactes peuvent devenir une vraie plus-value dans une entreprise.

Quand (bien) manger rend heureux

FoodSi la vie était un match de foot, la période qui suit le cinquantième anniversaire en serait la deuxième mi-temps! Celle des blessures, si vous n’y prenez pas garde, ou la plus excitante des deux si vous vous en donnez les moyens.

Jean-Claude Van Damme: Grandir à tout âge

Interview Entrer dans la cinquantaine est un cap que certains vivent douloureusement. Jean-Claude Van Damme l’a passé il y a une dizaine d’années. Icône des arts martiaux et du cinéma d’action depuis 40 ans, il se livre sur son sentiment face à cette nouvelle étape.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.