Accueil Fêtes Votre bonheur, c'est votre maison

Votre bonheur, c’est votre maison

Texte: Bastien Craninx

Une baisse de moral durant la période hivernale? Pas d’inquiétude! La solution réside dans l’aménagement de votre logement. On vous explique!

Bourrasques de vents glaciales contre pluies torrentielles. Même quand la neige ne tombe pas en Belgique, nos hivers ont tendance à se faire sentir. Et il suffit d’être un peu sensible aux variations de température et à l’obscurité plus précoce pour voir poindre les petites déprimes quotidiennes.

Good Home

La solution est peut-être à portée de main: l’aménagement intérieur de votre maison ou de votre appartement. En effet, selon une étude menée en Europe et réalisée par l’Institut de recherche sur le bonheur, notre foyer aurait une grande influence sur notre perception du bonheur. Le rapport, intitulé Good Home, révèle ainsi que 73 % des gens épanouis chez eux, le sont aussi dans la vie. Situé juste derrière la santé mentale, le logement arriverait d’ailleurs devant d’autres critères d’épanouissement tels que la santé physique, le revenu ou encore le métier que l’on exerce. 

Hygge

Le tout est donc de se constituer un « home sweet home » digne de ce nom. Et parfois, l’entreprise est bien moins compliquée qu’on ne le pense. « Tout réside dans la chaleur qu’on souhaite insuffler dans son foyer, pas seulement en termes de température mais également en termes de ressenti », explique Frederik Delbart, concepteur de meubles, élu designer belge de l’année 2018. Certains parlent de « cocooning », nos voisins nordiques (Danemark et Norvège) préfèrent le terme « hygge » pour qualifier ce sentiment de bien-être, cette humeur joyeuse et cette atmosphère intime que peut dégager notre « chez-nous ».

Inspirer la douceur

Et évidemment certaines matières et certains matériaux ont tendance à privilégier cet état d’esprit. « Le bois flotté, le tricot, le macramé, le lin ou encore la fourrure (même synthétique) concourent à renforcer ce sentiment », explique Clémentine Prat, directrice de la communication pour Maisons du Monde. L’idée principale est de s’entourer de matières qui inspirent la douceur en mettant l’accent sur des accessoires comme des coussins ou des plaids. Mais aussi en privilégiant certains revêtements de mobilier à d’autres. Ainsi sera-t-il plus intéressant d’avoir des chaises en tissu plutôt qu’en cuir ou en métal. « Quant aux couleurs et tonalités, on préférera également le blanc, le beige, le marron clair ou encore les nuances de gris douces. »

“Recevoir des convives dans une telle harmonie, c’est, à n’en pas douter, leur témoigner une marque d’attention et d’affection”
Clémentine Prat, Maisons du Monde

Au-delà des meubles et des accessoires de décoration, il ne faudrait pas non plus lésiner sur la lumière qui reste primordiale. L’idée de doter votre intérieur de lampes et de luminaires chaleureux durant tout l’hiver peut indéniablement jouer sur votre moral. « Il faut cependant éviter de concentrer la source lumineuse à un endroit. L’intérêt est de la diversifier », explique Frederik Delbart. On privilégiera donc une multitude de petites lampes à l’intensité chaleureuse aux spots agressifs de lumière blanche.

Varier la température

Et que les plus écologistes se rassurent! Il n’est aujourd’hui plus nécessaire de se rendre dans des magasins spécialisés à la recherche d’ampoules à incandescence de forte consommation pour un effet garanti. « Certaines ampoules LED imitent très bien les légendaires bulbes vintage Edison », poursuit Frederik Delbart. « Quant à certains luminaires, ils vous permettent même de faire varier la température de votre lumière d’un simple geste selon votre humeur et l’heure de la journée. »

Pour les occasions conviviales

Selon le rapport Good Home, il ne faudrait certainement pas se priver d’inviter des convives pour renforcer votre sentiment de bonheur. En effet, si votre logement peut être vu comme le miroir de votre personnalité, imaginez votre fierté lorsque vos invités se sentent bien chez vous. « De plus, recevoir des convives dans une telle harmonie, c’est, à n’en pas douter, leur témoigner une marque d’attention et d’affection! », insiste Clémentine Prat. Et cela tombe bien, la période hivernale comporte une multitude d’occasions conviviales à exploiter: Saint-Nicolas, Noël, Nouvel An… Des temps forts avec la famille ou les amis que l’on reçoit chez soi à ne pas manquer.

EN PLUS

Jean-Claude Van Damme: Grandir à tout âge

Interview Entrer dans la cinquantaine est un cap que certains vivent douloureusement. Jean-Claude Van Damme l’a passé il y a une dizaine d’années. Icône des arts martiaux et du cinéma d’action depuis 40 ans, il se livre sur son sentiment face à cette nouvelle étape.

Partir ou rester? Quand un voyage vous vient en tête!

Vous souhaitez voir du pays sans bouger de chez vous ou conquérir le monde à plus de 60 ans? C’est possible! Deux grands voyageurs évoquent leurs idées sur le voyage à l’intérieur de la Belgique, mais également en dehors de nos frontières.

Marcia Astudillo-Pizarro: 5 conseils pour aller de l’avant

Emploi Vous avez 50 ans ou plus, et vous cherchez un emploi ? Vous êtes parfois découragé ? Pas de panique. Vous avez beaucoup à apporter à un employeur. Le tout est de pouvoir mettre en avant votre expertise auprès des employeurs.

L’agriculture durable, les récoltes d’avenir

Il se passe quelque chose dans nos champs. L’agriculture durable y trace son sillon. De plus en plus profond, intelligent et responsable. La Wallonie est en pointe pour ensemencer la tendance.

Norbert Tarayre: « Mon Guide Michelin à moi, c’est avant tout mes clients et ils sont là tous les soirs »

Chef Ancien candidat de « Top chef », aujourd’hui animateur de sa propre émission de télévision, Norbert Tarayre multiplie les projets comme l’ouverture de ses nouveaux restaurants.

Des pistes pour apprendre à entreprendre…

RéussirSi le gène de l’entrepreneuriat fait partie du « package » de naissance, ou pas, le candidat entrepreneur ne doit de toute façon pas s’arrêter en si bon chemin. Car il existe plusieurs façons pour apprendre à transformer une idée en entreprise concrète. Que ce soit sur les bancs de l’école ou par d’autres moyens.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.