Accueil Fêtes Hygge : Cocoonez pour Noël!

Hygge : Cocoonez pour Noël!

On repense sa maison et son bien-être avec la philosophie du hygge, qui rime merveilleusement avec la convivialité des Noëls en famille! Nos voisins scandinaves sont aussi passés maîtres de l’habitat cocooning, et les Danois plus encore que les autres en ont fait un art de vivre. Servez-vous un petit verre de vin chaud au passage, la recette danoise se boit avec quelques amandes effilées.

Le hygge se prononce « hoo-gah » et tire son origine de l’ancien norvégien. Et c’est infiniment plus qu’une jolie déco, deux bougies et une tasse de thé! La preuve, c’est que les Danois sont le deuxième peuple le plus heureux du monde et flirtent avec la première place depuis des années. Alors il ne faudrait pas sous-estimer la puissance du hygge et plutôt s’en inspirer, nous ne sommes qu’à la 18e place.

Le hygge chez vous

Meik Wiking, directeur de l’Institut danois de recherche sur le Bonheur écrit du hygge que c’est « le sentiment qu’on est en sécurité, à l’abri du monde, et qu’on peut baisser la garde. » Concrètement, c’est chez soi, dans son cocon qu’il est le plus facile de se sentir à l’abri! Et ça commence avec la lumière: une lumière vive expose, une lumière blanche ou bleutée (comme un néon) refroidit l’ambiance. À l’inverse, une lumière douce la réchauffe et apaise. Dans l’esprit des Danois, le hygge est intimement lié aux bougies: leurs reflets mordorés projetés au mur accompagnent votre quiétude. C’est aussi une façon d’illuminer les sombres mois d’hiver et leur lumière grise, jusqu’au printemps.

Les 10 commandements de la déco

Votre déco compte aussi: elle doit être cosy. On préfère alors des matières douces, en fibres naturelles comme la laine ou le coton pour les plaids et les coussins confortables, du bois plutôt que du béton ou du métal pour les meubles. Les couleurs influencent la lumière, les déclinaisons de blancs et de pastels reposent les yeux et l’esprit. On adoucit le carrelage brut de mille tapis épais au toucher moelleux. On emplit son espace pour en profiter pleinement lorsque la pluie martèle les carreaux ou que la neige s’amasse sur les toits et les jardins.

Une façon de penser!

Mais comme tout art de vivre, le hygge est aussi une philosophie. Tout est hygge-compatible: une balade en ville, une sortie au restaurant, une réunion de famille ou une soirée en solitaire. Et même… le travail! Mais pour cela, il faut s’entraîner un peu. S’entraîner d’abord à reconnaître les petites choses qui nous réconfortent, comme quatre guimauves qui barbotent dans un chocolat bien chaud, une partie de cartes en famille ou un bon livre sous la couette. Il faut ensuite entraîner son esprit à apprécier et se contenter de petites satisfactions plutôt que de chercher les montagnes russes du plaisir, dont la redescente, immanquablement, vous emmènera au fond à la vitesse grand V!

Hygge, l’écologie avant l’heure

Ce principe scandinave prône les vertus de la simplicité, tant celle des émotions que du confort. Inutile de dépenser toutes vos économies dans des achats frénétiques et hors de prix! Qu’y a-t-il de moins hygge que faire du shopping dans les grands magasins, qui crachent une musique au rythme effréné, en même temps que vous êtes bousculé par la foule et pressé par le temps? Le hygge repose sur une conception non matérialiste du bonheur: posséder peu mais mieux et le partager avec ceux qu’on aime.

Alors les fêtes de fin d’année sont le meilleur moment pour s’y mettre. On cuisine de bons petits plats, on invite sa famille et ses amis et on se détend sous des couches de plaids tout doux en essayant de ne pas se brûler avec les bougies!

EN PLUS

Gevers, l’expert incontesté des brevets

Toute société moderne doit protéger et valoriser ses innovations. Surtout dans les secteurs concurrentiels de pointe comme la chimie et les biotechnologies. Pour cela, le brevet est souvent la meilleure solution.

Sécurité tous azimuts

SecuritéL’analyse régulière des risques est une obligation des entreprises. En pleine mutation du monde du travail, les aspects à envisager se multiplient en a dans l’univers industriel.

L’ombre du Z

Hyperconnectée et animée par un sentiment d’urgence, la génération Z débarque sur le marché du travail. Pour les employeurs, c’est un bouleversement. Pourtant, en s’y prenant bien, ces hyperactifs autodidactes peuvent devenir une vraie plus-value dans une entreprise.

“Le temps de prendre du recul sur l’année écoulée”

Je pense que les fêtes de fin d’année en 2018 sont tout aussi importantes que celles passées et celles à venir. Je dirais que la différence se trouve dans notre manière de faire la fête et de consommer.

Le tourisme noir, trouble fêtes

Tourisme Parce qu'on baigne dans la douceur, la convivialité et la joie pendant les fêtes, on contrebalance. Et on découvre une sorte de tourisme de l’extrême: le tourisme noir.

Vincent Callebaut : « Nous pourrions devenir le fer de lance de cette transition énergétique »

archicture C’est un des architectes les plus visionnaires de son époque. Vincent Callebaut est belge, mais il a déjà conquis le monde avec ses idées futuristes.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.