Accueil Business Cadeaux d'entreprise: tradition en perdition

Cadeaux d’entreprise: tradition en perdition

Les cadeaux d’entreprise sont-ils un bon plan ou le reliquat d’un autre temps? Parce que vous n’en faîtes jamais, ou que vous envisagez de faire l’impasse cette année, on vous parle de cette vieille tradition qui cache plus d’un avantage.

Trouver chaque ce que vous allez offrir à toute la famille prend déjà du temps, et il faudrait aussi le faire pour vos clients? Vous vous dites que non, décidément, vous ne ressemblez ni à Saint-Nicolas ni au Père Noël. Cette tradition peut sembler désuète, et perd d’ailleurs des adeptes. C’est pourtant un moyen efficace de remercier et célébrer votre collaboration avec vos clients et partenaires!

Une corde sensible de la psychologie du don contre

Mais elle a d’autres fonctions: se rappeler au bon souvenir d’un client qui ferait moins appel à vos services cette année, fidéliser un nouveau client ou encore envoyer un mea culpa à un client insatisfait. Le cadeau peut activer en effet un sentiment de redevabilité, comme l’écrit Robert Cialdini, dans Influence et manipulation. En sociologie, S.-C. Kolm, auteur de Théories de la réciprocité et du choix des systèmes économiques, le don est « un transfert élémentaire d’une personne à une autre ». Recevoir un don, et dans le cadre de l’entreprise, un cadeau, mène à une attitude favorable envers celle-ci. Et plus intéressant encore, un cadeau engage son receveur en retour, un bon moyen pour qu’il continue à faire appel à vous cette année.

Le cadeau trop bas de gamme donne l’image d’une société cheap, alors que vous souhaitiez vous valoriser.

Soigner votre image de marque

Un cadeau porte l’image de votre marque. Lorsqu’il s’agit d’un cadeau d’affaire pour les fêtes de fin d’année, il n’est peut-être pas nécessaire de le personnaliser au nom de l’entreprise. Un cadeau moins « intéressé » aura plus de valeur qu’un goodie, qui ressemble davantage à un geste publicitaire. Ce qui participe aussi à la valeur du présent, c’est l’intention: remis de main à main ou accompagné d’un petit mot manuscrit, il prouve au bénéficiaire l’importance que vous lui accordez.

Le présent reflètera l’image que vous voulez imprimer dans les esprits. Plusieurs erreurs à éviter donc: Le cadeau trop bas de gamme donne l’image d’une société cheap, alors que vous souhaitiez vous valoriser. Un assortiment de bureau avec pot en plastique et agenda de papier trop fin en est un bon exemple. Peut-être vaut-il mieux offrir à moins de clients des cadeaux de meilleure qualité. La tradition se perd un peu et personne ne vous en voudra de ne pas y souscrire.

Un cadeau de bon ton, de bon temps

Et en parlant de qualité, on évite le plastique et le jetable… Alors qu’une partie de la société se mobilise dans les rues pour le climat et les causes sociales, mieux vaut suivre le mouvement. 64 % des compagnies qui ont participé à l’étude de marché d’OMYAGUE (2018-2019) ont déclaré tenir compte du critère « écoresponsable » pour leurs achats. Est-ce aussi votre cas? Les objets réutilisables et recyclables sont préférables d’un point de vue écologique. Et ils sont préférés aux objets inutiles par ceux qui les reçoivent! Presque tous conservent les cadeaux, et les conservent longtemps.  C’est ce que montre une étude datant de 2013-2014 commandée par la Fédération Française des professionnels de la Communication par l’Objet (2FPCO).

Si vous vous sentez une fibre sociale en plus d’écologique, pourquoi ne pas envisager d’acheter à des compagnies qui reversent une partie du prix de l’objet à des bonnes causes? En l’association Oxfam s’emballe pour les cadeaux d’entreprise: un potager, une poule ou peut-être une? En plus d’œuvrer pour une bonne cause, vous le faites savoir: vos bénéficiaires reçoivent une carte avec le cadeau et son explication. Il s’agit en fait de don, fait en leur nom, à l’association pouvant servir soutenir l’agriculture, l’élevage ou l’aide .

Vos employés sont vos premiers ambassadeurs.Un geste en fin d’année comme un petit cadeau leur montre votre reconnaissance.

Quelle stratégie adopter?

Qui: les gros clients, les partenaires historiques ou stratégiques, et les plus petits clients si vous en avez le budget.

Quand: Les fêtes de fin d’année sont la meilleure occasion qui soit. Mais les cadeaux d’entreprise peuvent aussi célébrer un nouveau contrat, marquer le coup pour l’anniversaire d’une collaboration, ou transmettre des excuses lors d’un malentendu.

Quoi: faire original et utile

  • L’étude de la Fédération 2FPCO montre que plus le cadeau est perçu comme rare ou peu commun, plus il est apprécié.
  • Les goodies peuvent sembler assez impersonnels et , avec prudence donc.
  • Boissons et la bonne chair: définitivement, c’est un intemporel! Mais il vaut mieux s’être un peu renseigné, pour ne pas offrir un assortiment de terrines et saucissons à un vegan.
  • Papeterie, stylos et autres outils d’ordre professionnel: de nouveau, ce type d’articles fait partie des cadeaux habituels. Ils devront se démarquer par leur qualité ou leur originalité pour pouvoir marquer les esprits.
  • La bagagerie et les textiles sont déjà moins communs. Ça peut être une bonne idée, mais attention aux goûts et aux couleurs!
  • Des invitations: spectacles, repas, évènements, salons professionnels… Ce type de cadeaux-expériences peut aussi être un bon investissement, particulièrement lorsqu’il y a un lien avec le secteur dans lequel évolue votre entreprise.

Même dans un monde toujours plus numérique, un petit cadeau a une valeur symbolique et le gratuit est toujours apprécié. Et ça, les autorités l’ont bien compris et font un geste : A l’exception du tabac et des boissons spiritueuses (avec un titre alcoolémique excédent les 22 %), les cadeaux d’affaires en partie déductibles de vos impôts: 50 % si les conditions sont réunies. Pour des objets de communication (goodies à l’effigie de la marque), ils peuvent l’être jusqu’à 100 %!

Et vos employés, vous y pensez ? Soignez votre « Employer Branding »

Vos employés sont vos premiers ambassadeurs, y compris quand ils ne travaillent pas. Que l’un d’eux se plaigne de votre société et voilà votre image égratignée. Dans la course aux talents, ils ont aussi un rôle à jouer. Ils véhiculent votre « employer branding », et transmettent le message : votre entreprise est-elle un endroit agréable où travailler? Si c’est le cas, vous recruterez plus facilement! Un geste en fin d’année comme un petit cadeau leur montre également que vous les considérez pour leur compétences. Cette reconnaissance ne peut que les motiver à donner le meilleur d’eux-mêmes. Ce peut être un objet ou un panier gourmand ou un chèque-cadeau. Vous pouvez aussi organiser une soirée, avec un Secret Santa* par exemple, une bonne opportunité pour renforcer les liens dans vos équipes !

Cette tradition bénéficie encore une fois d’un traitement social et fiscal avantageux pour l’employeur. Le mieux reste d’en parler à votre comptable, et pensez à lui offre une petite boîte de chocolats !

*Secret Santa : tradition anglo-saxonne lors de laquelle les membres d’une communauté ou d’une entreprise s’offrent au hasard des cadeaux. Un tirage au sort déterminera qui sera le Secret Santa de qui.

EN PLUS

Le chatbot: nouvel atout dans la relation client?

De plus en plus d’entreprises belges intègrent les chatbots sur leur site Internet. Disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ces assistants numériques automatisés – appelés aussi « agents conversationnels » – répondent à toutes les sollicitations des visiteurs, instantanément.

‘Le patient, un acteur de changement à prendre en compte’

La qualité d’un système de santé dépend de plusieurs facteurs, tout comme différents acteurs peuvent améliorer cette qualité.  Parmi eux: les patients, qui occupent une place de plus en plus importante.

De l’aide, à chaque étape

Monter son entreprise a quelque chose de très excitant, et d’effrayant aussi. Pour aider l’entrepreneur à faire face aux différentes étapes de création et de développement de son activité, un nombre croissant d’outils et de financements sont mis à sa disposition.

“Le temps de prendre du recul sur l’année écoulée”

Je pense que les fêtes de fin d’année en 2018 sont tout aussi importantes que celles passées et celles à venir. Je dirais que la différence se trouve dans notre manière de faire la fête et de consommer.

Sara De Paduwa: “Revenir à l’essentiel”

Viva For Life m’a fait sentir plus humaine et plus femme. Plutôt fataliste au départ, ça m’a transformée. Et pas seulement parce qu’il s’agit de nos enfants. Et pas seulement parce qu’il s’agit de la pauvreté. Parce qu’il s’agit de se serrer les coudes et de revenir à l’essentiel: l’entraide et l’amour.

Réindustrialiser nos entreprises, un processus capital

RéindustrialisationNotre économie vit un phénomène de réindustrialisation de ses entreprises. Grâce à l’automatisation doublée d’une recherche de gestion optimale du capital humain et des compétences du futur. Trois experts témoignent de l’évolution en cours.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.