Accueil Famille Augmentez votre réalité: Le tourisme via vos smartphones

Augmentez votre réalité: Le tourisme via vos smartphones

La réalité augmentée, ce mélange de faux et de vrai dans vos lunettes ou sur votre écran, révolutionne, pas à pas, le tourisme traditionnel. Alors que vous vous tenez debout, au milieu d’une grande salle vide, datant du XVIIIe, vous vous souvenez qu’à l’entrée du musée, un aimable gardien vous a confié une tablette. Pas un audio-guide, non, c’est déjà dépassé. Ou plutôt, du passé.

Une tablette. Vous scannez le petit QR code, au milieu de la salle, à même le sol. La grande salle vide se remplit de meubles et de vie. Vous visualisez l’Histoire du bâtiment telle qu’une poignée d’historiens l’ont reconstituée. Et l’expérience est saisissante.

Églises et temples détruits en réalité, reconstitués en augmenté. Alors que nous sommes en permanence scotchés à nos écrans pour nous distraire, nous informer ou travailler, voici l’occasion de se cultiver. En images sous nos yeux, le vieux Paris peut reprendre vie et une famille du XVe s’agite pour préparer le dîner.

La réalité augmentée?

Vous n’en connaissez pas forcément le nom, mais vous l’avez sans aucun doute déjà expérimentée. Vous avez déjà fait un selfie avec l’un des filtres aux oreilles de chat ou de lapin que proposent certains réseaux sociaux? Vous voici d’ores et déjà « augmenté »! Le principe est simple ; lorsque l’outil détecte l’un de ses repères (code QR, image, point géolocalisé etc.), l’application superpose à l’image réelle un certain nombre d’informations supplémentaires. Elle vise à enrichir le monde réel en y apportant des éléments virtuels (vidéos, images, sons, informations diverses).

Une expérience immersive

Derrière la réalité augmentée (mais appelez la R.A., maintenant que vous la connaissez mieux), il y a la volonté de réenchanter les lieux d’aujourd’hui, de revaloriser les musées et expositions en perte de vitesse, d’intéresser les enfants (et leurs parents) à l’Histoire, la culture et les sciences.

Quelle technologie?

La R.A. se pratique de plusieurs façons selon les lieux et les expériences. Certains proposent des bornes numériques. Il faudra donc faire la queue pour découvrir les lieux autrement.

Plus prisées, les tablettes comme les Histopads de HistoVery offrent une visite plus personnelle. Louées par les musées et les institutions, elles permettent d’explorer par soi-même les lieux. Plutôt que de suivre le guide (audio ou humain), on participe à la visite. Ce développeur équipe déjà une quinzaine de lieux en France, dont une demi-douzaine de châteaux, comme ceux de Chambord, de Fontainebleau, ou encore le Palais des Papes. Le but: découvrir les lieux tels qu’ils étaient autrefois.

Et plus flexible que la tablette, l’application sur smartphone. Il suffit de la télécharger et c’est parti. L’Institut royal des Sciences naturelles, à Bruxelles, lance les enfants sur la piste de petits dinosaures drôles et colorés. Ils doivent répondre à une série de cinq questions. À chaque bonne réponse, ils collectent un petit compagnon, qui restera disponible via l’application « Sauria », une fois rentrés chez eux. Moscou propose, elle, de collecter les selfies, grâce à l’application « Get to know Moscow »! Elle s’inspire par exemple du jeu qui a enflammé les espaces publics pendant un moment, Pokemon Go. Et plutôt que de chasser des animaux imaginaires, vous courez après les personnages célèbres dans l’Histoire comme Youri Gagarine, Alexander Pouchkine, Piotr Tchaïkovsky, Ivan le Terrible ou encore Napoléon Bonaparte. Il n’y a plus qu’à sourire et se tirer le portrait!

La Belgique 2.0

Les exemples sont déjà nombreux chez nos voisins européens, mais la Belgique ne compte pas laisser passer sa chance. La Wallonie mise déjà sur le secteur touristique pour doper son économie, secteur qui emploie plus de 6.000 personnes déjà et qui représente 6 % de son PIB. Alors pour améliorer son offre touristique et valoriser le local, les communes développent leurs propres visites guidées et rendent leurs espaces « intelligents »

Binche est déjà prête

La ville du Gilles, bien connue pour ses festivités veut miser sur le hors saison. Elle propose les charmes de sa ville à travers deux parcours en réalité augmentée. Le premier pour découvrir les remparts, guidé par la grande Marie de Hongrie, sœur de Charles Quint, qui vécut au palais de Binche. Et le deuxième pour jouer en famille à un jeu de pistes à travers les monuments pour aider le chevalier Edelin à résoudre un crime: qui a volé les armoiries de Charles Quint?

L’abbaye Verviers-La-Ville renaît de ses cendres

Un fantôme nous accompagne, celui de Villers. Avec ses airs de personnages de BD, il plaît aux jeunes et aux moins jeunes. Vous pourrez le voir flotter et traverser les murs pendant votre visite.

Dispositif de réalité augmentée pour l’Abbaye de Villiers-la-Ville

Si un parcours avec audio-guide classique est possible, la visite augmentée est plus complète et plus interactive. Vous en êtes le héros ou l’héroïne : des jeux, des parcours, des animations, des vidéos, à vous de choisir. Mais surtout, elle permet de passer d’un siècle à l’autre : du XXIe au XIIe, on fait aussi une petite pause au XVe siècle. Ce qui devrait vous permettre de voir l’évolution de l’abbaye dans le temps. De plus, l’application développée par 44 Screens est parfaitement compatible avec les réseaux sociaux, histoire de rapporter de beaux souvenirs!

L’été sous terre: la Grotte Scladina

Ouverte pendant la belle saison, une grotte dans la commune d’Andenne, en Région wallonne, vous ouvre ses méandres pour une visite 2.0. On y a découvert les seuls restes d’homme néandertalien de Belgique : la mâchoire d’un enfant ayant vécu il y 127 000 ans! La grotte et son outillage numérique vous immerge dans son chantier archéologique, tout au long des 25 stations (QR code). Vous pouvez y découvrir en vidéo les différents métiers des spécialistes des fouilles, avec leurs méthodes et leurs techniques. À chacun son rythme, vous avez 450 mètres de tunnel pour en apprendre plus avant d’arriver à la grotte.

 Pepinster sur les rails

Screenshot de la Nouvelle application (en test) pour Pepinster

La commune de Pepinster, dans la Province de Liège, est en test pour la nouvelle application AR City Trip. Cette application gratuite propose des parcours thématiques qui vous guident dans les petites rues à la découverte de lieux dignes d’intérêt. Lorsque vous apercevrez l’icône, vous pourrez scanner un QR code ou prendre une photo qui vous dévoilera mille informations sur votre smartphone. Des vidéos, des descriptifs, des images, des portraits, des ouvrages. Nez en l’air, vous serez là pour en apprendre plus sur la ville mais pas seulement. Application « clé en main », le City Trip se complète par des expériences commerciales. Les restaurants, les hôtels, les épiceries, vous pourrez retrouver toutes les informations nécessaires sur cette même application.

Et pour le développeur de AR City Trip, l’entreprise verviétoise Sidema, ce n’est qu’une première étape dans la valorisation de notre patrimoine ; un premier pas dans l’aire du tourisme 2.0.

EN PLUS

« Smart administration » simplifie le dialogue

Administration digitale La transformation digitale est lancée! Et le numérique touche bien entendu aussi aux relations entre le citoyen et son administration communale.

Une seconde résidence, mais pas à n’importe quel prix

Selon le bureau WES Research & Strategy, 170.000 Belges possèderaient une seconde résidence. Les pays les plus prisés sont la France et l’Espagne. Avant de se lancer, mieux vaut se poser les bonnes questions et se faire conseiller par des professionnels.

Être parent, un dur métier!

Si être parent s’assimile aujourd’hui à un « métier » souvent prenant et donc difficile, préserver son couple, parfois négligé, reste pourtant essentiel dans n’importe quel schéma éducatif.

Des talents plus « Agile », spécialisés et multidisciplinaires à la fois !

ING Quand on déniche une perle rare, encore faut-il la faire évoluer et l’orienter vers le bon défi professionnel. Le tout en tenant compte des spécificités de chaque secteur d’activité, et en gardant comme objectif principal une amélioration constante de l’expérience-client globale… Pour relever avec succès tous ces défis, ING s’est récemment réinventée de plusieurs manières…

‘Employer branding: 7 conseils’

Pour améliorer son attractivité, un employeur ne doit pas nécessairement mener de grandes campagnes nationales onéreuses.

Sara De Paduwa: “Revenir à l’essentiel”

Viva For Life m’a fait sentir plus humaine et plus femme. Plutôt fataliste au départ, ça m’a transformée. Et pas seulement parce qu’il s’agit de nos enfants. Et pas seulement parce qu’il s’agit de la pauvreté. Parce qu’il s’agit de se serrer les coudes et de revenir à l’essentiel: l’entraide et l’amour.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.