Accueil Mobilité En trottinette, couvert ou pas couvert ?

En trottinette, couvert ou pas couvert ?

Vous faites partie des nouveaux adeptes ? Alors comme de nombreux usagers des trottinettes, vous êtes peut-être dans le flou concernant l’assurance à adopter.

Les véhicules automoteurs (trottinettes, e-bikes, monoroues, hoverboards etc.) bridés à 25km/h ne nécessitent pas d’assurance particulière. L’assurance familiale suffit. Elle n’est en général pas obligatoire, mais attention ! Avoir une couverture civile pour conduire un automoteur l’est en revanche. « Dans la législation belge et la législation européenne, lorsqu’on emploie un véhicule automoteur, on doit répondre des dommages que l’on cause à autrui, y compris les personnes transportées », explique Wauthier Robyns, de l’Union Professionnelle des Entreprises d’assurances.

“Au-delà de 25km/h, il vous faudra une assurance du type de Responsabilité civile auto avec la carte verte”

« Au-delà de 25km/h, pour ces véhicules [motorisés], il vous faudra une assurance du type de Responsabilité civile auto (RCA) avec la carte verte. » Ce qui vaut donc pour les vélos Speed Pedelec et certaines trottinettes électriques personnelles. Les flottes d’engins partagés sont bien limitées à 25km/h.

Et les deux-roues traditionnels ?

« Pour des véhicules non motorisés, la législation est très simple : une assurance familiale simple prend en charge les accidents de la circulation. Cela va jusqu’au vélo avec moteur d’appoint. » Le directeur d’Assuralia de préciser : « Un moteur d’appoint, ça signifie que si l’on ne pédale pas, le moteur n’apporte pas d’aide au cycliste. »

Sur le chemin du travail

Les règles générales sont dites, mais Wauthier Robyns rappelle une petite nuance pour les travailleurs, salariés ou fonctionnaires. « Ils sont protégés par la loi sur les accidents du travail. Cette loi prend en compte non seulement les accidents sur le temps de travail, mais également les déplacements entre le lieu de résidence et le lieu du travail. » Si vous n’utilisez votre Speed Pedelec qu’en semaine pour vous rendre au bureau, pas besoin d’assurance donc, la loi vous protège.

EN PLUS

Xavier Tackoen: Bruxelles est-il un véritable laboratoire de la mobilité?

Xavier Tackoen Il n’y a pas de doute là-dessus. Et cela s’explique par plusieurs facteurs. Tout d’abord, la mobilité bruxelloise fait depuis plusieurs années la « une » des journaux, évoquant tantôt la congestion galopante, les retards des trains et des projets ferroviaires ou les choix cornéliens pour faire cohabiter les différents modes de transport.

Préparer sa pension!

IntegraleL’entreprenariat est un défi pour certains, un rêve pour d’autres. C’est dans tous les cas un pari pour l’avenir. Préparer son confort de vie et pouvoir profiter des belles années qui suivent le départ à la pension demandent de l’anticipation, car parler d’avenir, c’est aussi parler d’épargne.

Faites place: Vélos, trottinettes ou voitures?

Mobilité La voiture perd son titre de Reine du bitume! C’est que montre l’enquête publique sur la mobilité que la Région Bruxelles-Capitale a publiée ce mois-ci. Une nouvelle peu surprenante, tant l’utilisation des trottinettes et vélos a explosé ces deux dernières années. Avec son lot de pilotes de course et de mécontents. Comment retrouver la sérénité de nos rues?

A chacun de prendre mieux en charge sa santé

En vente libre Les produits de santé en vente libre méritent d’être plus valorisés. Pour que les consommateurs tirent le meilleur de leurs vertus préventives et curatives, une seule source d’info: les médecins et pharmaciens.

Le healthy ne manque pas de saveurs

gourmande Ces dernières années, la mode est au healthy. Partout, on voit émerger des personnalités qui prônent un mode de vie plus sain. À l’image de Marie Van Bleyenberghe — Marie Gourmandise. Sur Instagram et sur son blog, la jeune Bruxelloise partage ses astuces pour cuisiner des plats savoureux et équilibrés.

La ville doit réinventer son habitat, ses espaces et ses services

Urbanité L’équation urbaine du futur est de faire vivre plus de gens dans un même espace entièrement repensé. Les experts envisagent un modèle de ville certes plus dense mais plus vert, plus durable et à la qualité de vie mieux partagée. 

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.