Accueil IT Edwin Van Andel: Embrassez un hacker...

Edwin Van Andel: Embrassez un hacker…

«L’entreprise X a été piratée et 3 millions de données personnelles se retrouvent dans la nature. » C’est un gros titre que l’on pourrait lire dans n’importe quel journal. Une entreprise de premier plan a été piratée et maintenant, elle a un gros problème.

Mais elle n’est pas la seule, car tous ses clients sont eux aussi fortement impactés. Les données des cartes de crédit et les données personnelles se retrouvent dans la nature avec, à la clé, des possibilités de fraude à l’identité.

« Les hackers sont des criminels! » Cette affirmation se confirme lorsque vous tapez « hacker » dans Google et que vous cliquez sur les images. Vous ne voyez que des masques de ski et des sweats à capuche. Des bandits.

De la divulgation criminelle…

Vous ne lirez jamais « Le hacker X a aidé l’entreprise X à ne PAS être piratée grâce à un acte de divulgation responsable. » Bien que j’ose affirmer que ce genre de situation arrive bien plus souvent que des actes de piratage « malveillants ». En tant que hacker community aux Pays-Bas, nous avons travaillé dur pour concevoir une magnifique politique de divulgation responsable. En coopération avec le ministère public et le NCSC (Centre national de Cybersécurité). La collaboration avec des hackers est très appréciée, et elle fonctionne.

…à la divulgation responsable

Qu’implique une politique de divulgation responsable? Imaginez que vous ayez une entreprise avec un beau site internet et des produits tout aussi attractifs. Si un hacker trouve une faille dans votre site internet et peut accéder à des données personnelles, il peut bien entendu les dérober et les vendre, mais ce qu’il peut faire aussi, c’est vous informer du piratage et vous aider à colmater la brèche. Le hacker doit toutefois se conformer à certaines règles: ne pas faire d’utilisation abusive des données, ne pas signaler la brèche à des tiers, ne télécharger que les données strictement nécessaires pour prouver que la brèche est réelle. Et vous informer de la manière dont il/elle l’a découverte et, de préférence aussi, comment vous pourriez y remédier.

De très nombreux hackers veulent simplement vous aider.

En tant qu’entreprise, vous êtes aussi soumis à certaines règles, dont les principales sont: réagir dans un délai bien défini (en général 5 jours), entamer la discussion avec le lanceur d’alerte, et promettre de ne pas porter plainte. That’s it. Vous êtes informé d’une brèche de sécurité et pouvez y remédier en collaboration avec le hacker, de manière à ce que des personnes malveillantes ne puissent plus utiliser vos données de manière abusive. Et qu’est-ce que cela va vous coûter? Un T-shirt, ce serait formidable. Ou un bon d’achat. Ou peut-être une somme d’argent. Tout est envisageable.

De très nombreux hackers veulent simplement vous aider. Bien sûr, on trouve aussi des criminels parmi eux, qui agissent comme des cambrioleurs. Mais la majorité d’entre eux le font parce qu’ils sont extrêmement curieux et parce qu’ils en sont capables. Tirez-en profit. Accueillez-les à bras ouverts. Pour contribuer tous ensemble à une société plus sûre!

EN PLUS

Vivre mieux pour vivre plus longtemps

Santé Le lien entre l’hygiène de vie et la santé des individus n’est plus vraiment à démontrer. Pourtant, au quotidien, on continue à sous-estimer le rôle de certains comportements sur le développement de maux tant physiques que psychologiques. Piqûre de rappel.

Les outils numériques, alliés de l’entreprise

Les entreprises peuvent-elles encore, aujourd’hui, se passer des outils digitaux? Résolument non et ce, pour plusieurs raisons. Petite, moyenne ou grande organisation, il est essentiel pour elles de prendre la vague du numérique, au risque de boire la tasse.

3 questions à Cathy Scoupe

Le secteur des sciences de la vie, ainsi que le domaine pharmaceutique, font appel à de la consultance depuis de nombreuses années. Autopsie de cette pratique avec Cathy Scoupe, responsable Benelux de la société Consultys.

Partir ou rester? Quand un voyage vous vient en tête!

Vous souhaitez voir du pays sans bouger de chez vous ou conquérir le monde à plus de 60 ans? C’est possible! Deux grands voyageurs évoquent leurs idées sur le voyage à l’intérieur de la Belgique, mais également en dehors de nos frontières.

Au commencement du reste de notre vie

ExpertpanelLa cinquantaine, période charnière, se réinvente et n’a plus rien d’une fin, tout d’une suite. Nos trois experts se penchent sur les préoccupations des quinqua et +: terminée la crise de la quarantaine, place au bilan. Quel avenir et quels désirs leur trottent désormais en tête?

« La franchise offre la force de frappe du groupe »

Pour ses Market et Express, le groupe Carrefour favorise le franchising. Tout bénéfice pour les indépendants désireux de s’investir dans le commerce et de s’adosser à une marque de référence en grande distribution.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.