Accueil IT Edwin Van Andel: Embrassez un hacker...

Edwin Van Andel: Embrassez un hacker…

«L’entreprise X a été piratée et 3 millions de données personnelles se retrouvent dans la nature. » C’est un gros titre que l’on pourrait lire dans n’importe quel journal. Une entreprise de premier plan a été piratée et maintenant, elle a un gros problème.

Mais elle n’est pas la seule, car tous ses clients sont eux aussi fortement impactés. Les données des cartes de crédit et les données personnelles se retrouvent dans la nature avec, à la clé, des possibilités de fraude à l’identité.

« Les hackers sont des criminels! » Cette affirmation se confirme lorsque vous tapez « hacker » dans Google et que vous cliquez sur les images. Vous ne voyez que des masques de ski et des sweats à capuche. Des bandits.

De la divulgation criminelle…

Vous ne lirez jamais « Le hacker X a aidé l’entreprise X à ne PAS être piratée grâce à un acte de divulgation responsable. » Bien que j’ose affirmer que ce genre de situation arrive bien plus souvent que des actes de piratage « malveillants ». En tant que hacker community aux Pays-Bas, nous avons travaillé dur pour concevoir une magnifique politique de divulgation responsable. En coopération avec le ministère public et le NCSC (Centre national de Cybersécurité). La collaboration avec des hackers est très appréciée, et elle fonctionne.

…à la divulgation responsable

Qu’implique une politique de divulgation responsable? Imaginez que vous ayez une entreprise avec un beau site internet et des produits tout aussi attractifs. Si un hacker trouve une faille dans votre site internet et peut accéder à des données personnelles, il peut bien entendu les dérober et les vendre, mais ce qu’il peut faire aussi, c’est vous informer du piratage et vous aider à colmater la brèche. Le hacker doit toutefois se conformer à certaines règles: ne pas faire d’utilisation abusive des données, ne pas signaler la brèche à des tiers, ne télécharger que les données strictement nécessaires pour prouver que la brèche est réelle. Et vous informer de la manière dont il/elle l’a découverte et, de préférence aussi, comment vous pourriez y remédier.

De très nombreux hackers veulent simplement vous aider.

En tant qu’entreprise, vous êtes aussi soumis à certaines règles, dont les principales sont: réagir dans un délai bien défini (en général 5 jours), entamer la discussion avec le lanceur d’alerte, et promettre de ne pas porter plainte. That’s it. Vous êtes informé d’une brèche de sécurité et pouvez y remédier en collaboration avec le hacker, de manière à ce que des personnes malveillantes ne puissent plus utiliser vos données de manière abusive. Et qu’est-ce que cela va vous coûter? Un T-shirt, ce serait formidable. Ou un bon d’achat. Ou peut-être une somme d’argent. Tout est envisageable.

De très nombreux hackers veulent simplement vous aider. Bien sûr, on trouve aussi des criminels parmi eux, qui agissent comme des cambrioleurs. Mais la majorité d’entre eux le font parce qu’ils sont extrêmement curieux et parce qu’ils en sont capables. Tirez-en profit. Accueillez-les à bras ouverts. Pour contribuer tous ensemble à une société plus sûre!

EN PLUS

Le tourisme noir, trouble fêtes

Tourisme Parce qu'on baigne dans la douceur, la convivialité et la joie pendant les fêtes, on contrebalance. Et on découvre une sorte de tourisme de l’extrême: le tourisme noir.

L’ombre du Z

Hyperconnectée et animée par un sentiment d’urgence, la génération Z débarque sur le marché du travail. Pour les employeurs, c’est un bouleversement. Pourtant, en s’y prenant bien, ces hyperactifs autodidactes peuvent devenir une vraie plus-value dans une entreprise.

A votre bonne (e-)santé!

e-santé Depuis quelques années, le secteur de la santé connaît un grand bouleversement, tant pour les patients que pour les praticiens. État des lieux de l’e-santé!

Les maladies rares

Outre le fait d’être...

La biotechnologie retrouve la santé

L’industrie des biotechnologies santé est à la base de la médecine du futur. Plus de 70 % des médicaments innovants dans le monde sont aujourd’hui développés grâce à elle. Et, en Belgique, le secteur est en plein essor.

« Un robot comme Zora enlève beaucoup de pression à tous les niveaux »

Zora et ses amis ont gagné leur place dans homes et hôpitaux. Les robots soulagent les tâches du personnel soignant et distraient les patients. Fabrice Goffin et Tommy Deblieck de Zorabots, sont très fiers de leurs auxiliaires en soins de santé du futur.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.