Accueil Opinion Jean-Charles Della Faille : Le RH, premier terreau pour donner du sens...

Jean-Charles Della Faille : Le RH, premier terreau pour donner du sens en entreprise

Après avoir été publicitaire pendant une vingtaine d’années, j’aide à présent les particuliers et les organisations à trouver un cap, du sens et du plaisir au quotidien grâce à une méthode simple. Explications.

C’est à force de travailler avec des entreprises et surtout des entrepreneurs que j’ai réalisé à quel point les organisations à succès et leurs parties prenantes (fondateurs, dirigeants, salariés, clients, etc.) avaient un point commun: leurs valeurs. Pourtant, il m’a fallu du temps pour comprendre l’importance de s’aligner et d’aligner les organisations à des valeurs.

Burn out et bullshit job

En janvier 2004, mon médecin me diagnostique un burn-out. Et me dit qu’il est causé notamment par le fait de ne plus être aligné à mes valeurs. J’éclate alors presque de rire: « Docteur, je travaille dans la publicité pour des grandes marques qui parlent sans cesse de leurs valeurs et, désolé de vous le dire mais, la plupart du temps, c’est du bullshit! » En fait, il avait raison.

Il est important d’avoir des valeurs – des vraies, pas du bullshit – afin de devenir un terreau fertile.

Lorsque j’ai quitté la publicité, j’ai découvert la conférence TED de Simon Sinek qui explique que les organisations ont trois niveaux: le quoi, le comment et le pourquoi (what, how, why). Si les organisations savent ce qu’elles font (what) et comment elles le font (how), il leur est souvent très compliqué de définir pourquoi elles le font (why). Et l’argent n’est pas la réponse. Le “why” est la mission de l’entreprise, sa cause, sa raison d’être. En travaillant avec des entrepreneurs, j’ai découvert que nous aussi, individus, avions un “why”.

Rechercher et inspirer un “Why”

Pour faire simple, nous avons tous des valeurs et, parmi elles, l’une est notre finalité, notre raison d’être. Mais c’est inconscient. Alors, la trouver permet de faire des choix conscients, alignés à nos valeurs et qui nous donneront du sens, comme travailler dans une entreprise qui partage lesdites valeurs. Et pour une entreprise, identifier ses valeurs, c’est savoir quels candidats – au-delà des compétences – feront l’affaire. Voilà pourquoi il est important d’avoir des valeurs – des vraies, pas du bullshit – afin d’inspirer, fédérer, créer l’envie et devenir un terreau fertile.

Article précédentRendre au leader son humanité
Article suivantLes maladies rares

EN PLUS

Le tourisme noir, trouble fêtes

Tourisme Parce qu'on baigne dans la douceur, la convivialité et la joie pendant les fêtes, on contrebalance. Et on découvre une sorte de tourisme de l’extrême: le tourisme noir.

Joëlle Scoriels: Comme une terre d’amour à explorer

Joëlle Scoriels Je me souviens que, lorsque je suis devenue la maman de Sacha, cinq ans avant la naissance d’Estelle, je jetais les bras au ciel en criant ma joie inouïe: j’étais la conquistadora de terres d’amour inexplorées.

Les petits plats, c’est plus fort que toi !

Plats sains Dix plats sains, savoureux et originaux en prélude aux fêtes. Histoire de changer sa routine et alléger son assiette. Manon et Magda, influenceuses food, ont établi la carte. Aux fourneaux et bon app’ !

« Sois forte, n’aie jamais peur et crois toujours en toi »

Shy'm Shy’m, c’est un sourire craquant, un talent pluriel et une détermination à toujours avancer. Elle nous confie les secrets de son succès

Entreprise, attention au greenwashing

Greenwashing On discute le « greenwashing », une façon de présenter ses services ou produits comme plus écologiques qu’ils ne le sont.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.