Accueil Opinion Le manager est d’abord un gestionnaire… de cerveaux

Le manager est d’abord un gestionnaire… de cerveaux

Aller vite et bien : dans le monde entrepreneurial moderne, employeurs et employés sont amenés à devoir gérer rapidement des situations toujours plus complexes ou changeantes. L’outil essentiel pour gérer efficacement cette complexité est l’intelligence.

Les résultats d’une entreprise dépendent donc fortement de l’intelligence et du mindset de chacun : capacité à peser les différentes perspectives et à prendre les bonnes décisions, vision globale, principe de réalité, créativité, volonté de jouer collectif, empathie…

“Motivation, Challenge, Réflexion”

S’il désire ces qualités, un des rôles essentiels du manager est de gérer des cerveaux. “Il y a 3 leviers pour favoriser l’intelligence: une ambiance positive où le plaisir donne envie de s’engager, des challenges correspondant aux motivations de chacun pour se développer, un mindset collectif encourageant la réflexion. Dans la peur, l’empressement ou la menace, l’intelligence – et donc les résultats – diminueront. La triade gagnante devient donc : motivation, challenge et réflexion”, indique Thierry Verdoodt, cofondateur de Neurolead à la base du leadership positif.

Mais qu’est-ce qu’un mindset, comment le faire évoluer ? Qu’est-ce qui motive untel ou untel ? C’est ici que les neurosciences peuvent nous aider :  mieux on comprend le comportement d’un cerveau, mieux on peut épauler les gens d’une entreprise à aller de l’avant

Les neurosciences appliquées au managment

D’après Neurolead, les neurosciences – en plein essor – ont un impact certain dans la pratique des managers. Dans le leadership moderne, connaître et savoir activer les ressorts de l’intelligence n’est plus une option, c’est une nécessité. Il y a un avant et un après. Les neurosciences permettent d’avoir un mode d’emploi des comportements humains. Appliquées au leadership, elles apportent ce dont les soft skills ont tant besoin: une méthodologie, de la rigueur, une compréhension de « comment ça fonctionne » et des outils efficaces. C’est l’émergence du leadership positif, un leadership « brain-friendly ».

Le leadership positif, c’est en moyenne plus de 30% de gains de productivité personnelle !

Et ça marche ! Quand l’humain comprend mieux son fonctionnement, il est plus enclin à évoluer. “Tout simplement parce que l’intelligence et le sens apporteront toujours plus de plaisir que …la bêtise et l’obéissance aveugle! Il devient alors acteur de sa propre évolution”, explique encore Thierry Verdoodt.

A titre d’exemple, quand nous comprenons qu’il y a 2 mindset, l’automatique et l’adaptatif, nous développons plus de conscience et de choix dans le mindset voulu et nous branchons celui qui convient le mieux à la situation. Vous développez plus de réflexion que d’impulsion, vous apprenez de vos erreurs et diminuez l’ego. Le leadership positif, c’est en moyenne plus de 30% de gains de productivité personnelle ! Investissez dans l’intelligence.

à propos de

Cabinet de conseil en gestion des comportements humains créé en 2011, Neurolead, basé à Bruxelles et au Luxembourg, a pour objectif de développer tant la performance que le plaisir au sein des organisations, grâce au «leadership positif » qui se base sur les neurosciences. Leurs activités ont un succès grandissant. Le panel de services s’étend du diagnostic à la réduction du stress et des comportements à risque, en passant
par du conseil, de la formation, du coaching afin de gérer les changements, mais aussi le renforcement du leadership et la dynamique d’équipe.

EN PLUS

La mobilité doit être écologique et sociale

transport Face aux défis climatiques et sociaux, la ville doit réussir sa mutation modale: elle doit amener les citoyens à préférer à leur voiture le transport public et les modes doux.

IT et numérique : la voie royale ?

JOB Le collectif Numeria tiendra la 9e édition du salon JOB IT DAY, une bourse aux emplois IT/numériques. Ça se passe à Charleroi ce jeudi 7 novembre.

Sara De Paduwa: “Revenir à l’essentiel”

Viva For Life m’a fait sentir plus humaine et plus femme. Plutôt fataliste au départ, ça m’a transformée. Et pas seulement parce qu’il s’agit de nos enfants. Et pas seulement parce qu’il s’agit de la pauvreté. Parce qu’il s’agit de se serrer les coudes et de revenir à l’essentiel: l’entraide et l’amour.

Investir de façon durable

Investir dans son pays? Encourager des entreprises florissantes et un produit typiquement belge? Aujourd’hui la bière gagne en popularité et c’est le mérite des brasseurs belges. Un créneau certain pour l’investissement mais pas sans tenir compte des nouvelles valeurs du consommateur.

Johan Claes: Un rôle clé pour les ressources humaines

Ressources humainesAprès un début de carrière en Sales & Marketing, voici bientôt 20 ans que je suis entré un peu par hasard dans le monde de la communication RH, et plus particulièrement dans l’« employer branding », la promotion de la marque employeur. Et je reste fasciné, passionné par le monde du travail, un monde en perpétuel mouvement et en mutation continue.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.