Accueil Opinion Johan Claes: Un rôle clé pour les ressources humaines

Johan Claes: Un rôle clé pour les ressources humaines

Après un début de carrière en Sales & Marketing, voici bientôt 20 ans que je suis entré un peu par hasard dans le monde de la communication RH, et plus particulièrement dans l’« employer branding », la promotion de la marque employeur. Et je reste fasciné, passionné par le monde du travail, un monde en perpétuel mouvement et en mutation continue.

Je me réjouis de voir (enfin) l’employer branding devenir un sujet important pour les sociétés. En effet, le manque de personnel n’est pas le résultat d’une quelconque anomalie du marché de l’emploi, d’une « bulle » temporaire prête à éclater, mais bien un effet de l’évolution démographique. La population vieillit et les effets de ce vieillissement se feront encore ressentir au moins jusqu’en 2030. Beaucoup de secteurs sont en manque de candidats, tout spécialement dans les fonctions techniques, pour lesquelles les écoles éprouvent des difficultés à répondre à la demande des sociétés. Et pour obtenir un jeune diplômé de 25 ans, il faut 25 ans, on n’a pas encore réussi à faire plus rapide… Il faudra donc être créatif pour trouver des solutions.

Réinventer l’entreprise : le rôle du RH

C’est là où les ressources humaines auront un rôle à jouer: trouver des solutions, soit en (ré)organisant la façon dont on travaille ou dont les entreprises sont structurées, soit au niveau de la formation puisque tous les métiers deviennent de plus en plus spécialisés, ou « tout simplement » en changeant notre façon de penser et de vivre notre travail. Pourquoi garder un système « 9 to 5 » alors que d’autre part, pour des raisons de mobilité, on « encourage » les gens à ne pas venir et repartir du travail en même temps? Pourquoi se focaliser sur, ou se limiter à des diplômes alors que l’expérience, les compétences acquises, le vécu et la soif d’apprendre deviennent de plus en plus importants? Pourquoi essayer de façonner le job de nos jeunes générations à notre image alors que pour elles le monde est un village, et qu’elles ont le choix de réaliser leur vie, leurs rêves et leur carrière pratiquement sur mesure et où elles le désirent?

S’adapter plutôt que subir

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère, le monde du travail est en transformation continue et des temps passionnants s’annoncent. L’informatisation, la digitalisation, la robotisation, l’intelligence artificielle et le machine learning, ce sont des termes dont nous entendons parler au quotidien et qui parfois nous effrayent, comme toute nouveauté en fait. Vous vous souvenez du premier PC sur un bureau, de l’arrivée de l’Internet dans notre vie, de votre premier smartphone, de l’apparition des médias sociaux ou, plus récemment, de l’intelligence artificielle? Et pourtant tout ce qui nous faisait parfois peur au départ, fait partie de notre vie de tous les jours, non?

“Nous nous réinventerons. C’est ce que l’homme fait depuis toujours”

Ce sera la même chose pour le travail: tout ce qui pourra se robotiser, être automatisé ou implémenté de machine learning, le sera, et nous, nous nous réinventerons. C’est ce que l’homme fait depuis toujours. Avec l’aide de nos collègues des services ressources humaines comme facilitateurs du business.

Article précédentLe bien-être du vieillissement
Article suivantL’ombre du Z

EN PLUS

Des repas de fin d’année sans prise de tête. Vus par deux grands chefs

Fêtes Afin d’occasionner le moins de stress possible lors de la préparation des repas de fin d’année, Yves Mattagne et Sang Hoon Degeimbre, deux grands chefs étoilés belges, font part de leurs précieux conseils.

La viande belge pèse sur la conscience

Le Belge mange de moins en moins de viande, et pourtant nous aimons toujours un bon morceau de viande dans notre assiette. De préférence à un prix pas trop élevé. C’est compréhensible, mais aussi problématique.

Quel mix énergétique pour la ville du futur ?

énergies renouvelables Hydrogène vert, énergie solaire, éolien, géothermie… Beaucoup d’énergies renouvelables pourraient aider la transition des villes de demain :plus sobres, solidaires, vertes, et auto-productrices. Trois experts nous branchent sur quelques pistes.

L’information du patient, un droit souverain

L’information est un droit essentiel du patient. Elle doit être loyale, pertinente, personnalisée et être délivrée de manière claire et compréhensible pour le patient.

En trottinette, couvert ou pas couvert ?

Mobilité Vous faites partie des nouveaux adeptes de la trottinette électrique ? Alors comme de nombreux usagers, vous êtes peut-être dans le flou concernant l’assurance à adopter.

La mobilité doit être écologique et sociale

transport Face aux défis climatiques et sociaux, la ville doit réussir sa mutation modale: elle doit amener les citoyens à préférer à leur voiture le transport public et les modes doux.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.