Accueil Famille Joëlle Scoriels: Comme une terre d’amour à explorer

Joëlle Scoriels: Comme une terre d’amour à explorer

Je me souviens que, lorsque je suis devenue la maman de Sacha, cinq ans avant la naissance d’Estelle, je jetais les bras au ciel en criant ma joie inouïe: j’étais la conquistadora de terres d’amour inexplorées.

Je découvrais une nouvelle qualité de lien affectif, une nouvelle consistance d’amour, que je n’aurais jamais pu soupçonner… Et que, bien sûr, tous les parents éprouvent – en fait, je suis affreusement banale. Et pourtant pas: mon amour pour mes enfants, il est inimitable et irremplaçable. Ne fût-ce que par les maladresses dont je me rends « coupable » jour après jour; nous y voici: ma vie de maman, et donc notre vie de famille, c’est une succession ininterrompue de petites imperfections des uns et des autres, autour desquelles il faut bien composer, ajuster, et continuer à s’amuser. Bref, jour après jour, si mes enfants grandissent, moi aussi.

Ma vie de maman, c’est une succession ininterrompue de petites imperfections.

Trouver le bon équilibre entre travail et famille

Pendant les premiers temps de ma vie professionnelle, j’étais tellement excitée (à l’idée qu’on croie que je puisse être utile à quoi que ce soit) que j’ai accepté le moindre boulot qu’on me proposait, quitte à saturer mon agenda. Je suis hostile à l’à-peu-près, aussi j’ai toujours travaillé avec zèle et conscience. Ça demande du temps. Il y a eu des périodes de jonglage délicates, où l’équilibre familial était menacé, je dois le dire. Alors, tout récemment, quand on m’a fait une proposition magnifique en radio, j’ai réussi non sans fierté à dire « non » pour – à mon avis – la première fois depuis que je suis née. Ce projet m’aurait privée de tous mes matins chaotiques et merveilleux avec mes enfants. Je suis une maman pas zen du tout; les cris et les grincements de dents, ça nous connaît, mais Sacha et Estelle comprennent aussi que mon rêve le plus profond consiste en ce que la somme de tous nos petits moments, plus ou moins réussis, fassent d’eux des personnes équilibrées et nuancées.

Aujourd’hui, l’un de nos chantiers, à la maison, c’est de trouver des solutions « écran ». Sacha a bientôt 11 ans, il me voit consulter ma tablette pour y glaner toutes sortes de menues infos, et il est avide d’autonomie « internautique »; il est donc temps que je lui offre un accès sécurisant à l’Internet; mais je crains l’addiction et surtout les pièges tout moches que comporte le web… Voilà ma prochaine mission parentale. J’ai bien l’impression que ce ne sera ni la plus simple, ni surtout la dernière…

EN PLUS

Marcia Astudillo-Pizarro: 5 conseils pour aller de l’avant

Emploi Vous avez 50 ans ou plus, et vous cherchez un emploi ? Vous êtes parfois découragé ? Pas de panique. Vous avez beaucoup à apporter à un employeur. Le tout est de pouvoir mettre en avant votre expertise auprès des employeurs.

Xavier Tackoen: Bruxelles est-il un véritable laboratoire de la mobilité?

Xavier Tackoen Il n’y a pas de doute là-dessus. Et cela s’explique par plusieurs facteurs. Tout d’abord, la mobilité bruxelloise fait depuis plusieurs années la « une » des journaux, évoquant tantôt la congestion galopante, les retards des trains et des projets ferroviaires ou les choix cornéliens pour faire cohabiter les différents modes de transport.

Johan Claes: Un rôle clé pour les ressources humaines

Ressources humainesAprès un début de carrière en Sales & Marketing, voici bientôt 20 ans que je suis entré un peu par hasard dans le monde de la communication RH, et plus particulièrement dans l’« employer branding », la promotion de la marque employeur. Et je reste fasciné, passionné par le monde du travail, un monde en perpétuel mouvement et en mutation continue.

Le mazout, incontournable dans la transition énergétique

Si nous souhaitons continuer à bénéficier d’un climat vivable dans quelques décennies, nous devrons gérer l’énergie d’une tout autre façon. « Prendre soin du climat et économiser l’énergie vont de pair », explique Willem Voets, General Manager d’Informazout. « Le secteur de l’énergie et ses 5 millions de bâtiments chauffés devront également y contribuer. Pour ce faire, il ne faut toutefois pas uniquement être attentif aux nouvelles technologies, les méthodes de chauffage existantes ont également leur place dans la transition énergétique », affirme Willem Voets.

Service public à la demande

Alors que l’ensemble des services se digitalise, les usagers se retrouvent perdus dans les méandres d’un système à cheval entre papier et tout digital. Pour bien prendre le tournant numérique, la tendance est à la simplification et à l’adaptation, pour un meilleur confort de l’usager.

Un cloud en vogue

Cloud Le monde virtuel évoluant, certains termes entrent dans le langage courant. Parmi eux, on épinglera le « cloud », ce mot désignant l’ensemble des serveurs informatiques qui, à distance, stockent des données. Ce qui concerne le secteur entrepreneurial.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.