La transformation digitale est lancée! Et le numérique touche bien entendu aussi aux relations entre le citoyen et son administration communale. État des lieux en compagnie de spécialiste du secteur, Marc Breuskin, directeur commercial et d’exploitation chez CIVADIS

Comment pourriez-vous résumer les objectifs de la transformation digitale à l’œuvre dans les communes?
« Les administrations doivent rester proches des citoyens et répondre à leurs attentes en devenant une “smart administration.” Le citoyen attend un service personnalisé ou encore à avoir accès à une administration efficiente et fiable. L’objectif principal de Civadis est d’apporter des solutions ergonomiques et facile à vivre pour le contact entre le citoyen et son administration. Pour ce faire, il faut viser le côté intuitif de l’expérience utilisateur afin que les étapes à suivre soient simples. La transformation digitale doit améliorer la vie de tous et l’évolution doit s’inscrire dans un écosystème de solutions digitales. »

Jusqu’où va aller cette transformation digitale ?
« On parle beaucoup de “guichets électroniques”, déjà implémentés dans les administrations communales de Bruxelles, Herve ou encore Wavre. Nous avons également les échanges électroniques pour les factures et les taxes digitales.De plus, l’IOT commence, lui aussi, à avoir son impact! Là, nous sommes bien dans l’innovation et l’utilisation plus efficace de l’argent publique. Enfin, grâce aux plateformes “open data”, les données des administrations sont valorisées et apportent aux citoyens une lecture plus transparente. »

Pour autant, la digitalisation va-t-elle entraîner la fin définitive du papier?
« Non, l’apport des nouvelles technologies doit apporter quelque chose de nouveau, aussi bien pour l’administration que pour le citoyen. On peut, par exemple, comparer avec “Tax-on-web”, qui propose un canal digital pour remplir sa déclaration d’impôts, mais qui ne remplace pas la déclaration papier. »

De quelle manière peut-on juger de l’efficacité des processus digitaux?
« Les processus mis en place dans une administration communale sont monitorés par la commune elle-même. Elle vérifie la prise en main des services par les citoyens. Et tout cela, dans la plus stricte observation du respect de la loi sur la protection des données et de la vie privée! Pour les solutions Civadis implémentées au sein des communes, le succès a déjà été observé et il y a une réelle demande de la part des citoyens. L’intégration de la technologie ITSME pour se connecter à son eGuichet est un exemple. »

En quoi diffère le processus de digitalisation d’une administration de celui d’une entreprise commerciale?
« Un certain nombre de processus est spécifique à l’administration. Une expertise est nécessaire concernant les domaines social, taxes ou urbanisme par exemple. Par contre, le processus est semblable pour des domaines tels que les RH ou la comptabilité. Nous travaillons quotidiennement en anticipant les attentes des pouvoirs locaux et des citoyens pour répondre à leurs besoins futurs en tant que “smart administration”. »

_____________________________________________________________________

PLUS SUR…

Editeur de logiciels et fournisseurs de services avec 50 ans d’expertise, Civadis est un opérateur dont les solutions complètes et innovantes sont dédiées au secteur public local en Wallonie et en Région de Bruxelles Capitale. La mission de Civadis est de soutenir l’efficience IT dans le fonctionnement des administrations et dans leurs relations avec les citoyens. Cette mission est plus pertinente que jamais. En effet, la dynamique des nouveaux usages publics et des services aux citoyens passe par la digitalisation des échanges et de la connaissance.