Accueil Maison La pièce préférée

La pièce préférée

Le voyage rythme leur quotidien. S’ils l’apprécient, ils sont aussi bien heureux de retrouver leur nid douillet. Comme le dit le dicton: rien ne vaut son chez soi. Nous les avons interrogés sur la partie de leur maison qu’ils aiment particulièrement retrouver à leur retour.

Hervé Verhoosel.
Porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM)

Quelle est la pièce de votre maison qui vous manque le plus lors de vos nombreux déplacements professionnels?
« L’espace séjour-cuisine qui, pour moi, représente la famille. Je vis avec ma famille en Angleterre. Pour des raisons professionnelles, je voyage souvent à travers le monde et passe aussi quatre nuits par semaine dans un appartement à Genève. Ni cet appartement, ni les chambres d’hôtel n’offrent la convivialité de cet espace séjour-cuisine complètement ouvert sur le jardin. Lumineuse et conviviale, c’est la pièce dans laquelle chacun se trouve et se retrouve, quelle que soit l’activité du moment. Mon conjoint peut par exemple être en train de cuisiner, notre fils, de jouer sur sa tablette et moi, de répondre à mes e-mails, nous sommes malgré tout réunis et pouvons communiquer facilement. »

Quels éléments doit-on absolument trouver dans une pièce de ce type?
« Les grandes portes-fenêtres qui s’ouvrent complètement sur la terrasse et le jardin sont un atout considérable car, une fois ouvertes, elles prolongent encore la pièce. D’ailleurs, qu’il fasse beau ou mauvais, cette ouverture me plaît aussi beaucoup du fait qu’elle apporte chaque jour quelque chose de différent et d’intéressant. C’est aussi pour cette raison que nous avons aménagé avec soin le jardin, la vue fait partie du tout. Enfin, la cuisine est conçue autour d’un îlot central avec tabourets. Nous y passons plus de temps que dans le sofa du salon, même avec nos invités. C’est un peu l’élément central de la pièce autour duquel tout se passe. Cette configuration est très agréable. »

Quelle est votre petite touche personnelle pour rendre cet espace encore plus agréable?
« La déco relève plutôt du domaine de mon compagnon. J’éprouve néanmoins un certain intérêt pour la décoration murale et il est vrai que l’un des tableaux que j’ai accroché au mur me tient particulièrement à cœur. C’est le tableau d’un peintre belge qui s’appelle Denome. La peinture représente le parc de Bruxelles. À chaque fois que je le regarde, il me rappelle Bruxelles, ma ville d’origine. Non seulement je l’aime beaucoup mais, en plus, il fonctionne bien avec la vue que l’on a sur le jardin. Sinon, j’ajouterais que la lumière est très importante pour moi, naturelle comme artificielle. Il m’importe de pouvoir la composer et régler l’intensité de l’éclairage selon les espaces, en fonction des besoins. »

________________________________________________________________________

Johanne Verbockhaven.
Photographe

Quelle est la pièce de votre maison qui vous manque le plus lors de vos nombreux déplacements professionnels?
« La pièce de la maison que je retrouve avec le plus de plaisir et à laquelle j’accorde le plus d’importance est ma chambre à coucher. C’est un peu ma petite bulle à moi, mon nid douillet. Les autres pièces m’apportent moins de ressourcement, j’y prête en tout cas moins d’attention. La chambre à coucher représente pour moi un espace serein, très personnel et très intime. Je m’y sens apaisée. Elle me permet une forme de lâcher prise par rapport au stress de la vie quotidienne qui, parfois, peut se révéler très envahissante. C’est donc un espace de préservation, de décompression. Un espace de repos. »

Quels éléments doit-on absolument trouver dans une pièce de ce type?
« Un grand lit, car j’adore avoir de l’espace pour dormir. Mais aussi des duvets et couvertures qui permettent, surtout en hiver, de passer un moment cocoon. Il faut dire que je suis quelqu’un qui aime bien dormir. Je deviens plus âgée et j’ai aujourd’hui le sommeil plus perturbé qu’autrefois, mais j’apprécie vraiment de dormir et cela s’accompagne d’une bonne couette bien épaisse pour me tenir chaud. Je garde aussi dans ma chambre quelques livres, photos, souvenirs de voyage et autres objets du quotidien, mais j’essaie d’une manière générale de ne pas la charger afin qu’elle reste un espace ouvert, dégagé, essentiellement dédié à la nuit, à la relaxation, au bien-être et au sommeil. »

Quelle est votre petite touche personnelle pour rendre cet espace encore plus agréable?
« Je ne peux apprécier une chambre avec une mauvaise lumière. C’est peut-être dû au fait que je suis artiste mais la qualité lumineuse et atmosphérique de la pièce est pour moi très importante. Je place généralement un voile sur les fenêtres car trop de soleil ou de lumière vive peut parfois un peu m’agresser. Autant j’ai tendance à filtrer la lumière du jour, à la tamiser, autant la nuit, il m’importe d’allumer une ou deux lampes de faible intensité, à l’éclairage doux, afin de donner à la pièce cette ambiance cocoon. Je suis aussi sensible aux couleurs. L’équilibre entre couleurs et lumière doit être respecté. Un univers et un environnement coloré, avec une lumière agréable, voilà ce qui compte pour moi. »

________________________________________________________________________

Ouahiba Chafik.
Hôtesse de l’air

Quelle est la pièce de votre maison qui vous manque le plus lors de vos nombreux déplacements professionnels?
« Spontanément, j’aurais eu tendance à répondre que mon lit me manque, et donc ma chambre à coucher, mais en réalité, ce n’est pas vraiment le cas étant donné que les lits des chambres d’hôtel mises à notre disposition sont parfois encore plus confortables que les nôtres. Après réflexion, je dirais donc que la pièce qui me manque le plus lors de mes déplacements, c’est le salon, cette pièce intimiste que tu aménages et décores à ta façon, selon tes goûts, en fonction de tes besoins et de ton idée du confort. On retrouve souvent dans le salon des objets que l’on a choisi de garder. J’y retrouve avec plaisir mon petit plaid et le pouf dans lequel je m’installe pour lire mon bouquin. »

Quels éléments doit-on absolument trouver dans une pièce de ce type?
« Pour moi, l’élément indispensable est le pouf carré, ce grand coussin de sol en laine qui me permet de m’asseoir à même le sol mais confortablement. Je préfère en effet m’asseoir par terre plutôt que sur un fauteuil, peut-être en raison de mes longues jambes que je n’arrive pas, sinon, à placer comme je le voudrais. Ce large coussin de sol m’offre la possibilité d’adopter exactement la position de mon choix. Semi-assise ou semi-couchée, le dos contre le fauteuil, je me sens bien calée. À mes côtés, et à portée de main, ma petite table basse sur laquelle je pose ma théière et mon livre. À la menthe, le thé, ça aussi c’est important! »

Quelle est votre petite touche personnelle pour rendre cet espace encore plus agréable?
« J’aime la décoration à l’esprit un peu bohème. Aussi, je superpose au sol plusieurs tapis, aux textures et aux motifs différents. Mon salon contient trois tapis, dont un aux motifs ethniques et un autre plus doux en laine, pour le confort physique et visuel. Je combine aussi différents poufs et tables basses. Sans oublier les nombreux coussins dont j’aime régulièrement changer la housse pour varier les motifs et les couleurs. Je conçois le salon comme un tout cohérent. Il est possible de tout mélanger, mais selon un bon dosage. Il faut veiller à ce qu’il reste un endroit aéré, peu encombré dans lequel la circulation est fluide. Un peu comme un morceau de musique où l’ensemble est harmonieux. »

EN PLUS

La mobilité doit être écologique et sociale

transport Face aux défis climatiques et sociaux, la ville doit réussir sa mutation modale: elle doit amener les citoyens à préférer à leur voiture le transport public et les modes doux.

L’avènement du bâtiment durable et éco-responsable

Maison durable Environ 80 % de notre parc résidentiel date d’avant 1985. Aujourd’hui, ces 5,5 millions de logements représentent ainsi 40 % des émissions de gaz à effet de serre.

Rendre au leader son humanité

RH Dans un monde du travail en profonde mutation, le rôle du leader est de plus en plus remis en question. Et si le « leadership », autrefois synonyme d’ascendance indiscutable et de pouvoir brut, s’ouvrait tout simplement à la flexibilité et à l’empathie?

Trois rondelles de concombre, un coup de cuillère et c’est tout

Cocktail Comme chaque année, un convive s’improvise barman, dégaze les mousseux à grands coups de cuillère, sert le whisky dans un shot et noie le Gin Tonic. Il y a pourtant quelques règles simples à suivre pour déguster un bon cocktail.

Un esprit sain dans un corps sain

maladies Cancer, obésité et Alzheimer. Nous avons demandé à trois experts comment prévenir l’apparition de ces maladies et réagir après le diagnostic.

Les voyages forment toujours la jeunesse!

voyage Beaucoup de jeunes Belges goûtent aux séjours à l’étranger pour étudier, travailler et/ou se détendre. Quelques jours ou… plus d’une année !

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.