En plus des bienfaits évidents pour la santé du consommateur, d’autres conséquences non moins importantes découlent des pratiques de l’AB.

En Belgique, nous avons l’inestimable chance d’avoir des nappes d’eau souterraines qui alimentent nos robinets, l’agriculture biologique n’utilisant donc pas de pesticides de synthèse, respecte naturellement cette ressource.

Des solutions agronomiques

L’agriculture bio demande aux agriculteurs une reprise en main de leur métier par une remise en question de leur pratique et la recherche de solutions agronomiques passant par le bon sens paysan, bon sens qu’ils avaient peu à peu perdu avec l’avènement des intrants de synthèse qui leur simplifiaient drastiquement la tâche avec ce sempiternel schéma (un problème = solution: un produit de synthèse). Les agriculteurs ayant fait cette démarche constatent qu’ils ont retrouvé leur autonomie, le goût du métier et sont fiers de proposer des produits en adéquation avec les attentes actuelles.

« L’agriculture bio demande aux agriculteurs une reprise en main de leur métier. »

Des surfaces

La charge de travail d’une ferme biologique est assez importante et ne permet pas un agrandissement à l’infini des surfaces comme ce que l’on peut constater ailleurs. Ceci n’est pas un désavantage, que du contraire, car de ce fait la concurrence et la pression sur le foncier diminuent naturellement, et des réseaux d’échanges d’expériences entre fermiers permettent à ceux-ci d’évoluer vers une plus grande maîtrise de leurs cultures.

En qualité et en qualité

L’AB ne joue pas dans le jeu des marchés mondiaux car elle relocalise au maximum ses productions. L’objectif de l’agriculteur bio n’est pas de produire des aliments pour l’autre bout de la planète mais bien pour sa région, en quantité et surtout en qualité! Nous montrons qu’il n’y a pas un modèle mais des modèles de productions agricoles possibles. Le cahier des charges de l’AB est strict et régulièrement contrôlé. Il rassure les consommateurs désireux de consommer des produits naturels, respectueux de l’animal et de l’environnement. Notre philosophie invite le consommateur à se reconnecter à la nature et au vivant, l’alimentation devient alors un acte de consommation responsable et durable.