Accueil Agri & Food Agriculteur bio: le goût du métier

Agriculteur bio: le goût du métier

En plus des bienfaits évidents pour la santé du consommateur, d’autres conséquences non moins importantes découlent des pratiques de l’AB.

En Belgique, nous avons l’inestimable chance d’avoir des nappes d’eau souterraines qui alimentent nos robinets, l’agriculture biologique n’utilisant donc pas de pesticides de synthèse, respecte naturellement cette ressource.

Des solutions agronomiques

L’agriculture bio demande aux agriculteurs une reprise en main de leur métier par une remise en question de leur pratique et la recherche de solutions agronomiques passant par le bon sens paysan, bon sens qu’ils avaient peu à peu perdu avec l’avènement des intrants de synthèse qui leur simplifiaient drastiquement la tâche avec ce sempiternel schéma (un problème = solution: un produit de synthèse). Les agriculteurs ayant fait cette démarche constatent qu’ils ont retrouvé leur autonomie, le goût du métier et sont fiers de proposer des produits en adéquation avec les attentes actuelles.

« L’agriculture bio demande aux agriculteurs une reprise en main de leur métier. »

Des surfaces

La charge de travail d’une ferme biologique est assez importante et ne permet pas un agrandissement à l’infini des surfaces comme ce que l’on peut constater ailleurs. Ceci n’est pas un désavantage, que du contraire, car de ce fait la concurrence et la pression sur le foncier diminuent naturellement, et des réseaux d’échanges d’expériences entre fermiers permettent à ceux-ci d’évoluer vers une plus grande maîtrise de leurs cultures.

En qualité et en qualité

L’AB ne joue pas dans le jeu des marchés mondiaux car elle relocalise au maximum ses productions. L’objectif de l’agriculteur bio n’est pas de produire des aliments pour l’autre bout de la planète mais bien pour sa région, en quantité et surtout en qualité! Nous montrons qu’il n’y a pas un modèle mais des modèles de productions agricoles possibles. Le cahier des charges de l’AB est strict et régulièrement contrôlé. Il rassure les consommateurs désireux de consommer des produits naturels, respectueux de l’animal et de l’environnement. Notre philosophie invite le consommateur à se reconnecter à la nature et au vivant, l’alimentation devient alors un acte de consommation responsable et durable.

EN PLUS

Formation en alternance : la formule où tout le monde gagne

Formation en alternance Idéalement situés à l’intersection des politiques d’emploi et des attentes patronales, les centres de formation en alternance proposent aux entreprises des stagiaires motivés, compétents et sensibilisés aux exigences du monde professionnel.

Hong Kong 4.0

Entrepreneurs belges Hong Kong, un paradis du shopping. C’est peut-être la première chose qui nous vient à l’esprit quand on prononce son nom. Pourtant Hong Kong ne se limite pas à cela. Depuis qu’elle est une Région Administrative Spéciale de la Chine (1997), Hong Kong est non seulement devenue le centre financier de l’Asie mais également un pôle technologique majeur de la région Asie-Pacifique.

Dress code, le feu d’artifice des réveillons

Brillantes, colorées, éclectiques mais stylées… Les tenues de fêtes s’éclatent en un bouquet de genres hyper diversifiés. David Jeanmotte et Nathalie Hantson, spécialistes mode et look, nous livrent analyses et conseils autour du dressing 2018.

La jeunesse, en quête d’épanouissement

Aujourd’hui, les jeunes qui...

Vers des villes de plus en plus smart

smart cityLa « ville intelligente » dessine le futur de nos cités! Mais nous n’en sommes sans doute encore qu’au tout début de ce que permettront les smart cities.

Des pistes pour apprendre à entreprendre…

RéussirSi le gène de l’entrepreneuriat fait partie du « package » de naissance, ou pas, le candidat entrepreneur ne doit de toute façon pas s’arrêter en si bon chemin. Car il existe plusieurs façons pour apprendre à transformer une idée en entreprise concrète. Que ce soit sur les bancs de l’école ou par d’autres moyens.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.