Accueil Agri & Food Agriculteur bio: le goût du métier

Agriculteur bio: le goût du métier

En plus des bienfaits évidents pour la santé du consommateur, d’autres conséquences non moins importantes découlent des pratiques de l’AB.

En Belgique, nous avons l’inestimable chance d’avoir des nappes d’eau souterraines qui alimentent nos robinets, l’agriculture biologique n’utilisant donc pas de pesticides de synthèse, respecte naturellement cette ressource.

Des solutions agronomiques

L’agriculture bio demande aux agriculteurs une reprise en main de leur métier par une remise en question de leur pratique et la recherche de solutions agronomiques passant par le bon sens paysan, bon sens qu’ils avaient peu à peu perdu avec l’avènement des intrants de synthèse qui leur simplifiaient drastiquement la tâche avec ce sempiternel schéma (un problème = solution: un produit de synthèse). Les agriculteurs ayant fait cette démarche constatent qu’ils ont retrouvé leur autonomie, le goût du métier et sont fiers de proposer des produits en adéquation avec les attentes actuelles.

« L’agriculture bio demande aux agriculteurs une reprise en main de leur métier. »

Des surfaces

La charge de travail d’une ferme biologique est assez importante et ne permet pas un agrandissement à l’infini des surfaces comme ce que l’on peut constater ailleurs. Ceci n’est pas un désavantage, que du contraire, car de ce fait la concurrence et la pression sur le foncier diminuent naturellement, et des réseaux d’échanges d’expériences entre fermiers permettent à ceux-ci d’évoluer vers une plus grande maîtrise de leurs cultures.

En qualité et en qualité

L’AB ne joue pas dans le jeu des marchés mondiaux car elle relocalise au maximum ses productions. L’objectif de l’agriculteur bio n’est pas de produire des aliments pour l’autre bout de la planète mais bien pour sa région, en quantité et surtout en qualité! Nous montrons qu’il n’y a pas un modèle mais des modèles de productions agricoles possibles. Le cahier des charges de l’AB est strict et régulièrement contrôlé. Il rassure les consommateurs désireux de consommer des produits naturels, respectueux de l’animal et de l’environnement. Notre philosophie invite le consommateur à se reconnecter à la nature et au vivant, l’alimentation devient alors un acte de consommation responsable et durable.

EN PLUS

Le télétravail Une liberté bénéfique pour le travail

Le télétravail est un type de fonctionnement qui se généralise de plus en plus dans les entreprises. Un bien fondé qu’il s’agit cependant d’encadrer sérieusement. Nous avons interrogé trois experts concernés par cette forme alternative d’organisation.

Le mazout, incontournable dans la transition énergétique

Si nous souhaitons continuer à bénéficier d’un climat vivable dans quelques décennies, nous devrons gérer l’énergie d’une tout autre façon. « Prendre soin du climat et économiser l’énergie vont de pair », explique Willem Voets, General Manager d’Informazout. « Le secteur de l’énergie et ses 5 millions de bâtiments chauffés devront également y contribuer. Pour ce faire, il ne faut toutefois pas uniquement être attentif aux nouvelles technologies, les méthodes de chauffage existantes ont également leur place dans la transition énergétique », affirme Willem Voets.

Le packaging : un paquet de bonnes pratiques

En cette période propice aux cadeaux et donc aussi aux commandes en ligne, le contenant a presque autant d’importance que le contenu. Car le packaging doit répondre à une multitude d’exigences diverses et variées. La parole à Remko Berkhout, expert du secteur…

« Je n’ai jamais coupé le cordon… »

Une relation fusionnelle avec sa mère, un père disparu trop tôt, pas de projets d’enfants et une carrière haute en couleur, Benoît Poelvoorde dit tout sur sa vision des relations familiales, qui ont forcément été chamboulées. Et pas toujours pour le meilleur…

La viande belge pèse sur la conscience

Le Belge mange de moins en moins de viande, et pourtant nous aimons toujours un bon morceau de viande dans notre assiette. De préférence à un prix pas trop élevé. C’est compréhensible, mais aussi problématique.

« Le Noël idéal? Toute la famille autour du sapin et d’une bonne raclette »

Star du club anglais de Chelsea, Eden Hazard nous dit tout sur sa conception des Fêtes de fin d’année qu’il passera cette année probablement… seul! Foot oblige. Mais Noël reste en bonne place dans le cœur et le souvenir du capitaine des Diables Rouges.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.