Accueil Finance Mes chers parents, je pars!

Mes chers parents, je pars!

Quitter ses parents, c’est un cap important. Encore étudiant ou déjà lancé dans sa vie professionnelle, il arrive un moment où l’on a envie de goûter à l’indépendance. Découvrez les 4 essentiels auxquels penser pour s’installer en toute tranquillité.

Vivre chez ses parents, c’est le confort assuré! Les petits plats, la bonne odeur du linge frais dans les armoires, la grande TV et le wifi gratuit… Mais c’est aussi vivre au rythme de ses parents, dans leur univers, selon leurs règles et leurs valeurs.

Un accomplissement personnel

Décider de quitter ses parents, c’est une étape dont on se souviendra toujours, comme nous le confirme Mipe, le youtubeur derrière la série vidéo « Un Français en Belgique », qui a pris cette décision il y a quelques années déjà et quitté Bordeaux pour s’installer chez nous, à Liège: « Les au revoir avec mes parents ont été un poil compliqués, mais c’était dû à la distance qui allait nous séparer, pas de l’emménagement en soi. Je l’ai vécu comme un accomplissement personnel, une étape supplémentaire de franchie dans ma vie d’indépendant. »Alors pour bien vous préparer pour le grand saut vers l’indépendance, ne négligez pas les étapes essentielles.

Le bon environnement

En tout premier lieu: s’installer dans un environnement dans lequel on se sent bien, c’est la base! Envie de calme et de solitude? Vous serez peut-être mieux installé seul dans un studio ou un appartement. Plutôt peur de rester seul et envie de faire de nouvelles connaissances? Alors vous trouverez votre bonheur dans un kot ou une colocation. « Le plus difficile pour moi a été de trouver le logement idéal dans lequel je me voyais vivre, mais personnellement, je conseillerais de commencer par une colocation lors du premier grand saut. Cela dit, pour moi, un “cokoteur”, c’était quelqu’un qui mettait beaucoup de parfum il y a encore 4 ans (rires) », raconte Mipe.

Votre budget

Seconde étape: prévoir son budget. Vivre en solo, cela implique évidemment des dépenses auxquelles on ne pense parfois pas. Loyer, charges de consommation (électricité, eau, chauffage, etc.), nourriture… Il est important d’adapter ses choix en fonction de son budget. Certains investissements de départ sont aussi parfois inévitables, comme des meubles, des ustensiles de cuisine, une machine à laver ou du matériel de nettoyage. Envie de réduire votre budget? La colocation permet par exemple de partager les frais à plusieurs. « Si j’ai un bon conseil à partager, c’est celui de bien connaître la consommation en électricité et en gaz du logement qui peut vite peser lourd dans son budget », confie Mipe. Les kots basse énergie (ou passifs) représentent un logement de choix pour ceux qui veulent réduire leur consommation!

Si vous voulez vous installer seul(e), prenez simplement le temps de cerner vos envies en termes de style de vie.

Les démarches administratives

En troisième vient la phase administrative. Même si une fois la décision prise, on préfère passer au plus vite le pas de la porte, il est important de s’organiser pour toutes les démarches administratives qu’implique son départ. Il y a bien sûr le contrat de bail à signer, mais il faut aussi penser aux assurances pour se protéger en cas de problème, à faire part de son changement d’adresse à son administration communale, etc. N’hésitez pas à vous renseigner avec vos parents auprès de votre caisse d’allocations familiales pour éviter les mauvaises surprises!

 

Se sentir bien

Enfin, ultime étape: se sentir bien chez soi. Habiter seul, c’est aussi l’occasion de se créer son propre petit cocon. « J’étais tout fou à l’idée de me créer mes espaces, avec une déco qui me ressemblait »,raconte Mipe. Des photos de sa famille et de ses amis, des souvenirs de voyage, des magnets sur le frigo, une bibliothèque avec ses livres préférés… Vous pouvez faire appel à toute votre créativité pour faire de votre « chez vous » un endroit dans lequel vous vous sentez bien. « Si vous voulez vous installer seul(e), prenez simplement le temps de cerner vos envies en termes de style de vie et faites les choses de façon posée, réfléchie »,conclut Mipe. Vous l’aurez compris, un départ bien préparé promet une expérience inoubliable. Prêts à vous lancer? À vous la liberté!

EN PLUS

Le spectre du quantique

Ordinateur Quantique De Google à Alibaba en passant par IBM, c’est la course pour être le premier à maîtriser la technologie quantique. Les premiers résultats sont là, bien qu’imparfait. Si la recherche universitaire et industrielle s’en réjouit, d’autres s’inquiètent de la sécurité de nos systèmes informatiques.

Augmentez votre réalité: Le tourisme via vos smartphones

Tourisme La réalité augmentée, ce mélange de faux et de vrais dans vos lunettes ou sur votre écran, révolutionne, pas à pas, le tourisme traditionnel. Alors que vous vous tenez debout, au milieu d’une grande salle vide, datant du XVIIIe, vous vous souvenez qu’à l’entrée du musée, un aimable gardien vous a confié une tablette. Pas un audio-guide, non, c’est déjà dépassé. Ou plutôt, du passé.

La recherche d’une qualité de vie

qualité Depuis la 6e réforme, la Wallonie s’est dotée de nouvelles compétences déterminantes en matière de santé que le Gouvernement wallon a confié à l’AVIQ.

L’e-commerce belge en quête de son mode d’emploi(s)

Le boom de l’e-commerce fait bouger les lignes du monde belge du travail. Des jobs évoluent ou se créent, de nouvelles questions surgissent. Trois experts témoignent de l’évolution en cours.

Poursuivre ses études permet d’être heureux au travail

Comme coach professionnel, je suis confronté au quotidien à des personnes insatisfaites au travail. Poursuivre ses études est l’une des réponses à l’évolution de la société et du marché du travail.

Trois clés à ne jamais perdre de vue

Le travail est souvent associé à un devoir, à une nécessité. Quand il épouse une passion, il devient un moteur. Mais percer dans le métier de ses rêves n’est pas chose aisée. Voici quelques conseils pour y arriver.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.