Accueil Mon Futur Le droit de rêver

Le droit de rêver

En collaboration avecGaëlle Garcia Diaz

L’avenir n’appartient pas à ceux qui se lèvent tôt, mais à ceux qui ne se laissent pas endormir par les difficultés. « Impossible » est bien français et « réussite » l’est tout autant.  Pas de notice ou de règlement, soyez ce que vous voulez être. Simplement.

S’imaginer 20 ans plus tard est bien moins évident qu’il y a 20 ans où le droit de rêver n’était pas entravé par une actualité forte qui semble souvent fermer les portes de ceux qui vivent avec l’espoir de réussir. Je m’imaginais simplement aller au bout de mes études et être heureuse dans ce que je réalise.

Mon moi

Si j’étais confrontée à « mon moi » de cette jeune période, je lui dirais de ne rien changer, de commettre les mêmes erreurs et d’oser entreprendre ce qu’on m’a souvent conseillé d’abandonner. Mon développement professionnel et personnel ne s’est pas forcément défini au travers de mes études et formations. Je suis le fruit de ces moments précieux et parfois rares auxquels je me suis agrippée pour avoir la force d’entreprendre ce genre de chose qu’on ne vous apprend pas sur les bancs de l’école.

Toutefois, j’encourage vivement chaque jeune à entreprendre des études parce que celles-ci vous permettent d’obtenir un bagage qui peut, à tout moment, vous aider dans vos activités journalières. L’exemple est tout trouvé, outre mes 3 années de communication, j’ai suivi 2 ans de master en statistiques. L’ennui était profond, mais ces années ont été très utiles une fois assise derrière une table de poker. Des mois de torture pour une quinte flush. Tous les chemins mènent au bonheur.

Si le tableau idéal vous semble accessible, foncez! S’il vous paraît compliqué, osez!

La moitié

Il y a 20 ans, je rêvais secrètement d’être là où je suis aujourd’hui. J’étais consciente que mon épanouissement ne passerait pas par un quotidien assise derrière un bureau à regarder par la fenêtre mes rêves défiler entre deux rapports à rendre à un patron despotique. J’ai déjà l’impression d’avoir mené plusieurs vies dans une seule et je ne suis qu’à la moitié de mon parcours. Je suis cette petite fille qui est heureuse d’être la femme que je suis devenue. Rien n’est entièrement parfait, rien n’est facile, il faut s’accrocher mais le jeu en vaut la chandelle.

Écoutez-vous

Les jeunes d’aujourd’hui, maltraités par une réalité parfois peu reluisante, ne doivent pas abandonner leurs rêves et leurs projets. Souvent bercés par les craintes de leurs propres parents qui les condamnent à trouver leur voie rapidement, ils se perdent souvent dans des décisions qui ne sont pas les leurs. Ecoutez-les, mais pas trop, écoutez-vous, fermez les yeux et projetez-vous. Si le tableau idéal vous semble accessible, foncez! S’il vous paraît compliqué, osez!

L’avenir appartient à ces jeunes qui n’étoufferont pas leurs désirs face à l’adversité d’une planète qui ne tourne pas toujours très rond. Entreprenez des études qui vous apprendront la vie, pas forcément un métier. L’addition de votre abnégation, de votre rigueur et de vos rêves vous permettra de rejoindre ce point B, même si votre point A semble être à des années-lumière.

EN PLUS

Mon été parfait

été Mustii parle de son été parfait: c'est une sorte de mix entre la flânerie, les amis et la fête et pouvoir faire des concerts.

La jeunesse, en quête d’épanouissement

Aujourd’hui, les jeunes qui...

Bien manger: toute une éducation

Donner une bonne alimentation à nos enfants est un problème que chaque parent vit aujourd’hui. Reconnaître les bons aliments, rejeter les tentations et éviter la malbouffe sont de réels défis. Nous avons tenté de trouver des conseils auprès de 3 nutritionnistes.

L’investissement belge au beau fixe

L’été dernier, Olivier de Wasseige devenait le directeur général et administrateur-délégué de l’Union Wallonne des Entreprises, succédant à Vincent Reuter. C’est dans son bureau à Wavre qu’il nous a reçus, pour évoquer, entre autres, la situation de l’investissement chez nous.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.