Accueil Mon Futur Vers des villes de plus en plus smart

Vers des villes de plus en plus smart

La « ville intelligente » dessine le futur de nos cités! Mais nous n’en sommes sans doute encore qu’au tout début de ce que permettront les smart cities. Perspectives d’avenir en compagnie de trois spécialistes du secteur…

 

Nathalie Crutzen.
Directrice et Professeure, Smart City Institute Université de Liège.

 Qu’est-ce qu’une « ville intelligente » pour vous?
« Au Smart City Institute, nous aimons surtout parler de territoire durable et intelligent. Selon nous, penser la ville, ou le territoire, de demain, c’est avant tout revoir notre façon de vivre, mais aussi d’interagir avec notre environnement. Afin d’apporter une réponse durable aux grands défis sociétaux de notre époque: augmentation de la population urbaine et de la pauvreté, vieillissement de la population, dérèglement climatique… Concrètement, la ville intelligente, à travers divers projets, visera donc à réinventer nos comportements au quotidien. Par exemple, la façon de nous déplacer, de transporter des marchandises, de valoriser nos déchets ou de consommer et produire de la nourriture. »

Quelles nouvelles applications permettent d’améliorer l’intelligence des villes wallonnes?
« De manière non exhaustive, je pense notamment à l’application Wallonie en Poche(intégrateur de solutions smart), à des solutions d’éclairage intelligent (par exemple à Wavre avec Smartnodes, ou Schréderau Château de Jehay), à des plans de mobilité intelligente (Namur en est déjà bien pourvu, tandis que Liège vient de lancer une grande enquête à ce sujet.), ainsi qu’à des plateformes citoyennes du genre Citizen Lab. »

 Quels sont les prochains défis que devront relever les villes intelligentes?
« Schématiquement, je les classerais en trois catégories. Tout d’abord ceux relevant de l’identification des priorités spécifiques du territoire, qui permettront d’obtenir une vision claire à ce sujet. Il faudra ensuite bénéficier d’un réel support politique, qui demeure un prérequis essentiel à la mise en œuvre de toute initiative dans le secteur des smart cities. Enfin, il faudra développer une capacité à mobiliser tous les acteurs sur le terrain. Car une smart city ne se limite bien entendu pas à des projets, mais à une mise en œuvre par la commune, ou à des dynamiques développées par des ASBL, des entreprises, et bien d’autres acteurs encore. »

 

Benoit Muller.
Smart Expert, Idelux

Qu’est-ce qu’une « ville intelligente » pour vous?
« Nous reprenons généralement la définition telle qu’édictée par le Smart City Institute. Une smart city est un système de parties prenantes ayant recours au numérique pour améliorer la vie des citoyens. Mais nous devons cependant toujours veiller attentivement au fait que la technologie soit un vecteur d’idées novatrices, et pas une fin en soi. C’est-à-dire qu’il faut absolument éviter les applicationsgadget, juste développées pour le plaisir d’utiliser une nouvelle technologie. Mais, qui, au final n’apportent rien aux habitants d’un territoire donné. C’est dans ce sens que nous essayons au mieux de nous acquitter de notre mission, consistant à accompagner les communes de la Province de Luxembourg dans la transition numérique. »

Quelles nouvelles applications permettent d’améliorer l’intelligence des villes wallonnes?
« Au niveau des villes et des communes, je dirais surtout que la priorité serait déjà de refondre les sites de chaque commune avant de songer à d’autres types d’applications. Nous nous attachons donc à établir un diagnostic, commune par commune afin de, ensemble, faire évoluer des sites internet désuets au moyen de quick wins! Nous essayons également de mettre en place des e-guichets, pour éviter que les citoyens ne doivent se déplacer à l’administration communale pour n’importe quelle démarche ou document. Enfin, nous tentons aussi d’augmenter la participation citoyenne, grâce à l’utilisation de plateformes web permettant du sondage ou de la prise d’opinion. »

Quels sont les prochains défis que devront relever les villes intelligentes?
« Notre premier défi tient à assurer une bonne connectivité de toute la Province de Luxembourg, afin d’éviter toute fracture numérique. Dans certaines zones, nous sommes parfois encore bien loin de la 4G! Il existe même encore quelques endroits sans captation GSM ou connexion internet du tout! Pour nous, il s’agira donc tout d’abord de sensibiliser un opérateur à ces problématiques précises. Souvent, ils ne veulent pas entreprendre de travaux car certains de nos territoires ne sont pas assez densément peuplés. Nous devons alors avoir recours à des solutions alternatives, comme le net par voie des airs. Bref, chez nous, les défis du futur sont aussi, et d’abord, que le numérique soit correctement implémenté! » 

Ingrid Reynaert.
Project manager smart cities, Agoria

Qu’est-ce qu’une « ville intelligente » pour vous?
« Je dirais qu’il s’agit de la convergence entre les données issues de différents domaines dans le but d’améliorer la vie des citoyens. Il s’agit de rendre tous les services plus simples en se basant sur la transformation des sociétés en mode numérique! Maintenant, cette définition est, par définition, évolutive. Puisque le contenu du concept de smart city évolue sans cesse… et que nous devons régulièrement nous adapter. »

Quelles nouvelles applications permettent d’améliorer l’intelligence des villes wallonnes?
« La réponse à cette question se situe à différents niveaux, tous encore actifs pour le moment, et où l’on retrouve les nouvelles applications les plus utiles et les plus novatrices! Au niveau de l’e-government, tout d’abord: depuis au moins 10 ans se poursuit un processus de numérisation de toutes les procédures internes d’une ville. Le début de ce chapitre était, d’ailleurs, le début de l’histoire des smart cities. Ensuite, des applications sont apparues, qui permettaient de rendre les bâtiments publics plus efficace en termes d’énergie, grâce à l’analyse de leurs données. Enfin, il ne faut pas oublier le rôle majeur de la smart city dans la mobilité. Qu’il s’agisse d’applications visant à réduire le temps pour trouver un parking, ou à mieux diriger le flux du trafic en temps réel. »

Quels sont les prochains défis que devront relever les villes intelligentes?
« Le premier défi est sans aucun doute d’arriver à une connaissance bien plus approfondie des données recueillies par les villes et de voir ce que l’on peut en faire par la suite. Puis, il faudra que chaque commune désigne un échevinnumérique, pour superviser ces opérations et leurs applications concrètes. Et le second défi fondamental sera de penser en termes de projetglobal, pour travailler de manière transversale. Par exemple, si on s’attaque au secteur des transports via la smart city, ce dernier concerne autant la mobilité que l’écologie, ou encore la construction. En d’autres termes, les smart cities nous forceront à ne plus travailler en silos! »

EN PLUS

Technologie et santé: un mariage compliqué

Health Tech Les avancées technologiques offrent un bel avenir au secteur médical. Encore faudrait-il pouvoir les intégrer le plus adéquatement possible en tenant compte des contraintes de financement.

En trottinette, couvert ou pas couvert ?

Mobilité Vous faites partie des nouveaux adeptes de la trottinette électrique ? Alors comme de nombreux usagers, vous êtes peut-être dans le flou concernant l’assurance à adopter.

Être maman en 2018

Les aspects de notre société évoluent constamment, la maternité y compris. Aujourd’hui, on a moins d’enfants, mais on leur consacre plus de temps. Pour une femme, être enceinte, c’est aussi savoir combiner travail et bébé, toute seule ou en couple.

La Smart Mobility, la solution aux embouteillages

Les embouteillages s’allongent d’année en année en Belgique. Même en dehors des heures de pointe, la circulation est congestionnée. Pourtant, les nouvelles technologies peuvent contribuer à un trafic plus fluide.

Sécurité tous azimuts

SecuritéL’analyse régulière des risques est une obligation des entreprises. En pleine mutation du monde du travail, les aspects à envisager se multiplient en a dans l’univers industriel.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.