Accueil Interview L’intelligence artificielle : un outil révolutionnaire accessible à toutes les entreprises!

L’intelligence artificielle : un outil révolutionnaire accessible à toutes les entreprises!

L’intelligence artificielle (IA) est certes dans l’air du temps… Tout le monde en parle, mais peu de gens savent vraiment de quoi elle est capable quand il s’agit d’aider les entreprises. Kevin Françoisse, fondateur de Sagacify, société spécialisée en intelligence artificielle, qui vient en aide aux entreprises désirant prendre le train de cette révolution technologique en marche, nous en dit un peu plus…

Quelle aide apporte Sagacify aux entreprises ?
“Avec nos clients, nous agissons comme partenaire dans leur transition vers l’intelligence artificielle, depuis l’évaluation de leur maturité data jusqu’au déploiement en production de tels systèmes. Ainsi, nous aidons nos clients à se préparer à l’avenir en optimisant leurs processus et faisant évoluer leurs business-models.

En effet, cette technologie permet de créer des systèmes auto-apprenants (appelés aussi « Machine Learning »), capables d’apprendre à réaliser automatiquement toute une série de tâches répétitives ou nécessitant un traitement d’informations trop volumineuses, tâches autrefois réservées aux humains. Ces systèmes fonctionnent de manière similaire à un cerveau humain, qui doit d’abord apprendre une tâche sur base d’exemples avant de devenir autonome. Pour les entreprises, ces « exemples » représentent l’ensemble des données dont elles disposent mais dont elles ne tirent pas nécessairement profit. Aujourd’hui, toute tâche allant du traitement automatique de documents jusqu’à l’optimisation d’un processus industriel en passant par la détection d’anomalies ou de fraudes peut être automatisée. Ceci permet à nos clients d’être plus efficaces, plus qualitatifs et de proposer un meilleur service.”

c’est ces deux dernières années que nous remarquons une prise de conscience importante des capacités de l’intelligence artificielle

Les gens comprennent-ils mieux les avantages de l’intelligence artificielle maintenant qu’il y a quelques années ?
“Clairement ! Mais, en la matière, l’Europe et la Belgique sont encore à la traine. Avec, toutefois, quelques bonnes nouvelles pour l’avenir. Puisque les institutions européennes ont annoncé en avril le déblocage de 1,5 milliard d’Euros dans l’intelligence artificielle (IA), complétant une synergie d’investissement public/privé de 20 milliards d’Euros d’ici 2020, supposé aider l’Europe à rattraper son retard sur la Chine et les USA en matière d’investissement en IA. Par ailleurs, nous existons depuis cinq ans, et c’est vraiment ces deux dernières années que nous remarquons une prise de conscience importante des capacités de l’intelligence artificielle ainsi qu’un accroissement de la demande de solutions IA dans tous les secteurs.”

Quels sont ces secteurs ?
“Tout secteur peut en bénéficier ! En effet, les mécanismes d’apprentissages artificiels se nourrissent de données, peu importe leur type ou leur provenance sectorielle. Ce qui nous permet de proposer les bénéfices de ces méthodes de manière plus large. Bien entendu, nous collaborons étroitement avec nos clients pour assurer un transfert de connaissance métier maximal.”

Pouvez-vous nous donner un exemple ?
“La détection de fraude par exemple. Il s’agit souvent de trouver une aiguille dans une botte de foin. Les algorithmes pourront analyser de grands volumes de données à l’affût d’anomalies et les humains pourront concentrer leurs efforts d’analyse sur les quelques cas suspects détectés par ces dernières. Un réel gain de temps et d’effort peut ressortir de ce genre de collaboration homme-machine, tout en améliorant la qualité des services.
Un autre cas est le traitement automatique de documents. Grâce aux techniques récentes dites de « Deep Learning », il est aujourd’hui possible d’équiper nos algorithmes d’une capacité d’interprétation de la langue extrêmement fine, nous permettant d’automatiser le traitement documentaire en le rendant plus performant et plus qualitatif par rapport à un traitement humain. En radiologie par exemple, grâce à l’interaction entre l’intelligence artificielle et l’image, des machines pourront analyser des cas plus simples afin d’épargner ceux-ci au médecin, qui disposera donc de plus de temps pour poser un diagnostic plus nuancé sur des cas plus complexes. Ceci va améliorer la qualité des services et des soins de santé !”

Sagacify compte, aussi, parmi ses clients très satisfaits l’assureur DAS. Xavier de Launois, Chief Risk Officer chez DAS, nous explique comment et pourquoi ils ont fait appel à la sagacité de Sagacify !

Concrètement, dans quels secteurs de vos activités l’intelligence artificielle a-t-elle aidé, et en quoi ?
“Dans un premier temps, l’intelligence artificielle nous aide particulièrement dans les secteurs de nos activités qui représentent une charge administrative et répétitive pour le personnel. Le secteur principal qui est actuellement supporté par l’intelligence artificielle est le tri des courriers et e-mails entrants, tant au sein du service de gestion des polices que de la gestion des sinistres. En automatisant le traitement des informations rentrantes, de multiples processus peuvent ensuite être améliorés et le temps de réponse au courtier, notre partenaire, drastiquement réduit. Notre objectif est donc de permettre à l’ensemble de la compagnie de se focaliser sur son cœur métier. Et, en particulier, sur le développement de produits qui correspond le mieux aux attentes des consommateurs, et sur la qualité du service juridique fourni à nos clients. En tant que leader sur le marché de la protection juridique, nous devons en permanence innover et nous remettre en question pour renforcer notre position. L’intelligence artificielle est un outil primordial pour accomplir cette stratégie.”

“L’introduction de l’intelligence artificielle dans les processus nécessitant un travail administratif important et répétitif vise à diminuer cette charge de travail d’au moins 50%

Peut-on quantifier ces améliorations, d’une manière ou d’une autre ?
“L’introduction de l’intelligence artificielle dans les processus nécessitant un travail administratif important et répétitif vise à diminuer cette charge de travail d’au moins 50% et, idéalement, d’atteindre une diminution de 75% à 90%. Nous pouvons facilement mesurer et surveiller les performances de l’intelligence artificielle grâce aux outils développés par Sagacify qui suivent, en temps réel, les résultats du modèle au niveau du nombre de tâches automatiquement traitées, mais aussi du taux d’erreur rapporté par les employés. Par ailleurs, nous évaluons aussi l’impact sur la charge de travail des employés en mesurant régulièrement les délais de réponse aux demandes des courtiers ou des clients: au sein du département de gestion des polices, l’intelligence artificielle et l’automatisation de certains processus permet de garantir un délai de traitement d’un à deux jours en cas d’urgence et de maximums cinq jours dans tous les autres cas.”

À quels types de tâches avez-vous pu affecter les gens libérés de tâches répétitives, dorénavant assurées par l’intelligence artificielle ?
“Grâce au temps libéré par l’intelligence artificielle, nous avons pu dégager suffisamment de ressources pour mettre en place un « chat » permettant au courtier d’obtenir une réponse rapide, en moyenne entre 5 et 10 minutes, lorsqu’il établit une offre pour un client.”

_______________________________________________________________________

PLUS SUR…

Sagacify est une société spécialisée en intelligence artificielle. Nous aidons les organisations à repousser les frontières de l’innovation grâce à l’IA, en développant et intégrant des solutions sur mesure en collaboration avec nos clients. Plus particulièrement, nous aidons les entreprises à automatiser les tâches répétitives et rébarbatives et à augmenter l’expertise des personnes, leur permettant de se focaliser sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.

EN PLUS

Jacques van den Biggelaar: La jeunesse, ça s’entretient

Jacques van den Biggelaar La jeunesse, ça s’entretient. Je ne parle pas des rides dans nos sourires ou de l’argent dans nos cheveux. La seule jeunesse qui dure est celle de l’esprit. Et mieux vaut éviter la fameuse sagesse, censée s’abattre sur nous à la cinquantaine, tel un coup définitif porté à notre curiosité d’enfant.

La franchise: une autre façon d’entreprendre

Franchise Vous avez envie d’entreprendre mais vous n’avez pas trouvé le concept qui répond à vos ambitions ou, pour une raison ou une autre, vous redoutez la création d’une entreprise en partant de zéro. Et si vous optiez pour une franchise?

‘Image de marque et guerre des talents’

La marque employeur garantit que des candidats auront envie de venir travailler dans l’entreprise. Une atmosphère de travail agréable et authentique garantit qu’ils y resteront quelque temps.

Les petits plats, c’est plus fort que toi !

Plats sains Dix plats sains, savoureux et originaux en prélude aux fêtes. Histoire de changer sa routine et alléger son assiette. Manon et Magda, influenceuses food, ont établi la carte. Aux fourneaux et bon app’ !

Vincent Callebaut : « Nous pourrions devenir le fer de lance de cette transition énergétique »

archicture C’est un des architectes les plus visionnaires de son époque. Vincent Callebaut est belge, mais il a déjà conquis le monde avec ses idées futuristes.

Préparer sa pension!

IntegraleL’entreprenariat est un défi pour certains, un rêve pour d’autres. C’est dans tous les cas un pari pour l’avenir. Préparer son confort de vie et pouvoir profiter des belles années qui suivent le départ à la pension demandent de l’anticipation, car parler d’avenir, c’est aussi parler d’épargne.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.