Accueil E-commerce Denis Ducarme: 'La digitalisation? Une exigence d’avenir pour nos PME!'

Denis Ducarme: ‘La digitalisation? Une exigence d’avenir pour nos PME!’

Accès au financement, entrepreneuriat féminin, accès aux marchés publics, entrepreneuriat de la seconde chance, modernisation du cadre législatif. En termes de politique des PME, la Belgique fait figure d’exemple sur la scène internationale. Nous sommes aujourd’hui engagés dans un nouveau défi: l’entrée dans la 4révolution industrielle, celle de la digitalisation.

L’objectif est double: faire émerger les entreprises de demain qui s’appuieront sur le développement du digital pour croître et permettre aux PME traditionnelles de réussir leur transformation digitale.

Présence internet
La conscientisation des acteurs traditionnels est une nécessité. 87 % des entreprises tombées en faillite l’année passée n’avaient pas de présence internet. En outre, si le taux de pénétration du digital dans les entreprises est l’un des meilleurs des pays OCDE, ce même taux rapporté aux seules PME est dans la moyenne internationale, ce qui engendre un déséquilibre concurrentiel de celles-ci par rapport aux grandes entreprises ou à leurs compétiteurs étrangers les plus performants.

Évoluer les mentalités 
Comment aider les entrepreneurs à entrer dans cette ère digitale? En favorisant leurs interactions avec les principaux acteurs de la nouvelle économie. Ces derniers disposent en effet d’outils qui permettent aux PME traditionnelles d’avoir au minimum une présence en ligne et, au mieux, d’assurer leur adaptation à l’ère numérique. Des initiatives qui permettent de faire évoluer les mentalités sur la digitalisation mais aussi d’initier de nouveaux outils.

La révolution des « fintech » doit quant à elle être mise au service des PME.

Certaine souplesse 
La révolution des « fintech » doit quant à elle être mise au service des PME. Elle touche à la fois le secteur des paiements, du crédit ou d’autres services financiers et permet à des PME de concevoir leur relation avec leur banque sous la forme de « bank as a service ». Pensons aussi au phénomène des plateformes de prêt permettant la rencontre d’emprunteurs et de prêteurs avec une souplesse qu’un prêteur traditionnel ne peut pas offrir.

Une politique dynamique
La mise en place de formations spécifiques est aussi indispensable: il y a un besoin impérieux d’avoir une politique dynamique en ce domaine pour combler le fossé qui se creuse en matière de digital. Selon la Commission européenne, 37 % des travailleurs ont des compétences digitales insuffisantes, 13 % n’en a aucune. D’ici 2020, 756.000 emplois vacants risquent de ne pas être pourvus faute de personnes formées.

Sécurité 
Nous devons aussi faire évoluer certaines législations qui pourraient représenter un frein à la capacité d’innovation et rencontrer le besoin de sécurité des PME face à la cybermenace. Un chantier passionnant s’est ouvert. Cette politique des PME 4.0 doit œuvrer à faire se rencontrer les PME dites « traditionnelles » et les acteurs émergeants de cette révolution numérique. Tout retard excessif engendrera une perte de chiffres d’affaires pour nos PME.

EN PLUS

Sylvain Niset: ‘Innovations digitales versus la relation humaine essentielle’

Le temps où nous nous démenions des heures – voire des jours – à trouver un créneau qui corresponde à nos horaires de travail, à attendre plusieurs mois avant de voir un spécialiste ou à dénicher un dentiste qui nous reçoive le jour même pour une urgence est peut-être derrière nous.

Ingrid Reynaert: Les systèmes connectés envahissent l’espace public

Au cours des 15 dernières années, on a pleinement misé sur l’e-government, sur les applications IT permettant un échange de données plus efficace entre l’administration et les citoyens, facilitant l’accès à l’information ou rendant les mesures politiques plus transparentes. Ces investissements des autorités locales portent clairement leurs fruits.

Comment se lancer dans l’achat ou la location immobilière en Belgique?

Louer ou acheter un bien immobilier s’apparente souvent à un véritable parcours du combattant pour les néophytes. Vous ne savez pas par où commencer? Nous vous offrons un éclairage ci-dessous.

Poursuivre ses études permet d’être heureux au travail

Comme coach professionnel, je suis confronté au quotidien à des personnes insatisfaites au travail. Poursuivre ses études est l’une des réponses à l’évolution de la société et du marché du travail.

Giulia Muir: Une réponse aux défis mondiaux

D’ici 2050, nous mangerons des insectes, c’est écrit. Les faits montrent une modification dans nos modes de vie et notre consommation alimentaire. Nous avons besoin d’un changement de comportement dans le secteur de l’agriculture comme au niveau des consommateurs. Comment le secteur agricole anticipe-t-il cette révolution?

Archief.

Nathalie Crutzen: La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.