Accueil Opinion Elin De Vits: 'Employer branding: 7 conseils'

Elin De Vits: ‘Employer branding: 7 conseils’

Pour améliorer son attractivité, un employeur ne doit pas nécessairement mener de grandes campagnes nationales onéreuses…

La proximité
En pratique, les candidats proviennent en effet majoritairement du marché du travail local. La raison en est toute simple: les travailleurs accordent une importance croissante à la proximité de l’entreprise. Les employeurs actifs près de chez eux sont d’autant plus attractifs à leurs yeux qu’ils ne les obligeront pas à faire la navette en train, tram et bus ou à perdre leur temps dans les embouteillages.

Des critères majeurs
La fiabilité et la sécurité d’emploi offertes par l’entreprise sont également des critères majeurs lorsque les candidats choisissent un employeur. Cette dimension gagnera encore en importance à l’avenir. La proximité et la fiabilité (perçue) jouent donc clairement à l’avantage des entreprises plus petites, davantage ancrées localement, et compensent partiellement la forte notoriété des grands acteurs qui disposent de plus gros budgets pour pratiquer l’employer branding. Autrement dit, la taille de votre entreprise n’est pas une raison valable pour ne pas investir dans l’attractivité de votre marque d’employeur. Chaque entreprise peut faire valoir des atouts spécifiques. Jouez-en!

La proximité et la fiabilité jouent à l’avantage des entreprises plus petites.

Quelques conseils
Par quoi commencer? Quelques conseils.

Recherchez comment votre entreprise peut répondre à ces attentes et soyez authentique à cet égard – mettez ces atouts en valeur dans le recrutement et la communication. Faites de vos collaborateurs des ambassadeurs de votre entreprise. En soignant l’attractivité de votre marque d’employeur et votre employer branding, vous serez mieux armé pour attirer les talents qu’il vous faut et, dans le même temps, vous rendrez vos collaborateurs plus fiers de travailler pour votre entreprise et les conserverez en votre sein (rétention).

Considérez tous les collaborateurs comme des ambassadeurs potentiels. Les étudiants jobistes et collaborateurs temporaires comme les travailleurs intérimaires, les collaborateurs freelance et les stagiaires contribuent également à votre image d’employeur. Ils sont également de potentiels collaborateurs futurs.

Développez des contacts avec des établissements d’enseignement de la région, qui sont pertinents pour vos activités.

Communiquez — loin des yeux, loin du cœur —, mettez en œuvre une bonne politique de communication et donnez un visage à votre entreprise. Montrez ce que votre entreprise représente.

Utilisez les réseaux sociaux pour développer un réseau de collaborateurs potentiels. Faites-le continuellement, pas uniquement quand vous recherchez de nouveaux talents.

EN PLUS

3 questions à Charles

Pourquoi un plat de...

Sofiane Hamzaoui: Trois clés à ne jamais perdre de vue

Le travail est souvent associé à un devoir, à une nécessité. Quand il épouse une passion, il devient un moteur. Mais percer dans le métier de ses rêves n’est pas chose aisée. Voici quelques conseils pour y arriver.

L’investissement belge au beau fixe

L’été dernier, Olivier de Wasseige devenait le directeur général et administrateur-délégué de l’Union Wallonne des Entreprises, succédant à Vincent Reuter. C’est dans son bureau à Wavre qu’il nous a reçus, pour évoquer, entre autres, la situation de l’investissement chez nous.

Claire-Anne Sevrin,: Écrans en veille – enfants en éveil

De nombreuses recherches démontrent et confirment aujourd’hui les dangers de la télévision plus particulièrement pour les enfants de moins de 3 ans. Ceci est compréhensible au regard du développement des enfants.

Quand nos enfants manquent d’air à l’école

Dans une grande majorité de nos écoles, la qualité de l’air serait médiocre. C’est en tout cas ce que révélait Greenpeace en mars dernier. Un problème aux conséquences inquiétantes qu’il s’agirait d’endiguer par des comportements et des mesures adéquats.

Le healthy ne manque pas de saveurs

gourmande Ces dernières années, la mode est au healthy. Partout, on voit émerger des personnalités qui prônent un mode de vie plus sain. À l’image de Marie Van Bleyenberghe — Marie Gourmandise. Sur Instagram et sur son blog, la jeune Bruxelloise partage ses astuces pour cuisiner des plats savoureux et équilibrés.

Archief.

Nathalie Crutzen: La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.