Accueil Fêtes « Le Noël idéal? Toute la famille autour du sapin et d’une...

« Le Noël idéal? Toute la famille autour du sapin et d’une bonne raclette »

Eden Hazard

Star du club anglais de Chelsea, Eden Hazard nous dit tout sur sa conception des Fêtes de fin d’année qu’il passera cette année probablement… seul! Foot oblige. Mais Noël reste en bonne place dans le cœur et le souvenir du capitaine des Diables Rouges.

En Angleterre, le championnat de foot ne connaît pas de trêve hivernale. Ce qui complique les Fêtes de fin d’année pour les Belges qui y jouent. Comme notre Eden Hazard. L’attaquant vedette de Chelsea prend la chose relax tout en nous confiant son attachement aux réveillons en famille. « On parle donc des Fêtes de Noël? lance-t-il. Ça change de toujours causer de foot. En plus, avec moi, tous les jours c’est la fête! » (rires)

 Ça ressemble à quoi les Fêtes idéales pour Eden Hazard?
« Surtout Noël en famille, avec parents et enfants. Et on est nombreux! Tous autour de la table pour un bon repas familial. Chez les Hazard, la tradition c’est une bonne raclette. On a toujours fait ça. Facile, convivial, un vrai plat de partage, délicieux avec le fromage qui fond. Le bon combo même pour un réveillon de Noël. »

Ce sera le cas cette année?
« Hélas non. En tout cas pas pour moi. En Angleterre où je vis et joue à Chelsea, on n’a pas le temps de profiter de la période des fêtes car il n’y a pas de trêve du championnat, c’est non-stop tout l’hiver, y compris à Noël et Nouvel An. Je pense même que cette année je vais passer ces fêtes en solo. »

Sans ta femme Natacha et tes trois garçons?!
« Rien n’est encore totalement sûr car chez les Hazard on s’organise toujours à la dernière minute. Mais comme je suis très pris par le foot, mon épouse envisage des vacances à l’étranger avec les enfants. Pas grave, ce n’est pas la première fois que je reste seul. »

Ton Noël ressemblera à quoi alors?
« Chez moi le 24, avec ou sans femme et enfants en fonction de leurs dates de vacances. Le 25 au soir je serai sûrement à l’hôtel car on joue le 26 en déplacement à Watford. Pour Nouvel An, là c’est sûr, je serai seul, ici, en Angleterre car Chelsea se déplace à Crystal Palace le 29, et le 1er janvier on reçoit même Southampton. Sans oublier les entraînements! C’est comme ça chez les Anglais. On est quelques Belges (Lukaku, Kompany, Fellaini, Vertonghen, De Bruyne, etc, ndlr.) au même régime. »

Tu vas vraiment rester seul à Nouvel An?
« … J’attends que quelqu’un m’invite (rires). Sinon, je peux rester seul à la maison, manger un bout, regarder un film puis aller dormir. Je n’ai pas besoin de sortir. »

Pour Nouvel An?… J’attends que quelqu’un m’invite (rires).

 As-tu déjà passé des Fêtes avec des Diables Rouges ou des équipiers de Chelsea?
« Un Noël, j’ai invité chez moi deux, trois joueurs de Chelsea pour le réveillon. Une autre fois, je suis allé pour l’apéro chez César Azpilicueta aussi de Chelsea. Avec des joueurs de la sélection belge… Non, car ceux qui jouent en Angleterre vivent comme moi la même situation de championnat ininterrompu. Cela réduit fort l’éventualité de réveillonner ensemble. Mais si je devais faire un truc, pourquoi pas un réveillon, ce serait en priorité avec les deux mêmes Diables: Marouane Fellaini et Christian Benteke. J’ai déjà passé un Nouvel An avec Christian. Et quand Fellaini est sur Londres, on essaie de se voir. Sans attendre les Fêtes. »

 Tu as une préférence entre Noël et Nouvel An?
« Noël! En famille, autour du sapin. Et un réveillon le 24 plutôt qu’un repas familial le 25. C’est plus chouette, avec une super bonne raclette et l’ouverture des cadeaux qui excite les enfants. »

C’est important les cadeaux, à donner ou à recevoir?
« … Pas du tout. Je n’ai jamais été quelqu’un qui offre beaucoup de cadeaux et en recevoir ou pas m’est aussi égal. À Noël, il y a cette tradition des cadeaux sous le sapin. Mes enfants en reçoivent. Mais un petit jouet, sans plus, rien que pour les voir contents. Ce n’est pas parce que c’est Noël qu’il faut les couvrir de cadeaux. Surtout que Yannis, Leo et Sammy n’ont pas à attendre Noël pour être gâtés, ils en reçoivent toute l’année! Je n’ai jamais été “cadeauxˮ. Tant pour en recevoir qu’en donner. En plus, je n’ai jamais d’idée et j’achète toujours des bêtises. Un Noël, j’avais offert une cravate à mon père. Il n’en avait rien à faire! » (rires)

 Le plus beau cadeau de Noël que tu aies reçu, c’était quoi?
« J’étais môme. Mes frères Thorgan, Kylian et moi avions reçu une PlayStation au moment où ça faisait fureur. On était hyper contents, même si c’était un cadeau pour trois. »

Les Fêtes c’est aussi, bien manger et boire. Sportif professionnel, tu résistes? Ou tu craques?
« Honnêtement, je me lâche un peu plus. Déjà que je me lâche toute l’année! (rires) J’ai jamais fait attention à ce que je mange. Vu que je joue et m’entraîne non-stop, je prends maxi 2 kilos mais ma ligne reste la même. Cela me permet, de boire et manger encore un peu plus, de savourer des desserts, de fondre sur le chocolat ou de déguster un bon vin en bonne compagnie. Merci le foot! »

Vue que je joue et m’entraîne non-stop, je n’ai jamais fait attention à ce que je mange. Encore moins pendant les Fêtes.

Les Fêtes sont-elles essentielles pour la cohésion familiale?
« Chez les Hazard, ce n’est pas une période sacrée attendue impatiemment. Malgré nos vies respectives, l’éloignement géographique des uns et des autres, notre famille garde une cohésion très forte même si on n’est aussi souvent ensemble qu’avant. À chaque réunion, il en manque toujours au moins un à table. La dernière fois, c’était Kylian. Cette année ce sera moi. Quand on revient en Belgique pour l’équipe nationale, on se ménage un moment pour se retrouver. Ma famille soudée a fait que je suis là où je suis, ma femme aussi. Le côté Noël pour resserrer les liens et l’entente familiale, n’a jamais été un besoin chez nous. »

Es-tu sensible à l’esprit de Noël?
« Oui, c’est une période de partage, d’empathie. On mesure aussi la chance d’avoir tout et cela réveille une attention pour les plus démunis. Il m’arrive d’aider des gens, de donner un billet. Mais cette attitude ne doit pas être réservée aux fêtes. Je fais aussi des choses le reste de l’année et je suis parrain de Make A Wish en Belgique. »

Ton meilleur souvenir de 2018?
« La Coupe du monde, évidemment! On a réalisé une chose magnifique avec les Diables, l’entraîneur, le staff. On a écrit une page d’histoire du foot belge. Et puis il y a ce souvenir de la Grand-Place et de la Belgique réunie. »

Quels sont tes vœux pour 2019?
« Comme chaque année: continuer sur ma lancée, dans le droit et bon chemin, tant au niveau footballistique que familial. Veiller à ce que moi et mes proches soyons en bonne santé et heureux. Côté foot, prendre du plaisir sur le terrain et en donner au public. »

Et réaliser ton rêve de rejoindre le Real de Madrid?
« Ha ha! Ça c’est un autre sujet et une question que je ne me pose pas à Noël. Allez, joyeuses fêtes à tous les Belges! »

SMART FACT

Si Eden Hazard n’était pas devenu joueur professionnel de football et capitaine des Diables Rouges, il serait…
« … sûrement professeur de gymnastique comme ma maman Carine et mon papa Thierry… Et oui, toujours le sport! »

EN PLUS

Un esprit sain dans un corps sain

maladies Cancer, obésité et Alzheimer. Nous avons demandé à trois experts comment prévenir l’apparition de ces maladies et réagir après le diagnostic.

De l’idée à l’entreprise : premier pied à l’étrier

Se LancerDevenir entrepreneur, c’est faire preuve d’ambition, mais c’est aussi éviter de tomber dans certains pièges comme celui de la solitude. Bien s’entourer, être conseillé et réfléchir ensemble est une clé du succès. Explications.

Jean-Charles Della Faille : Le RH, premier terreau pour donner du sens en entreprise

Managment Après avoir été publicitaire pendant une vingtaine d’années, j’aide à présent les particuliers et les organisations à trouver un cap, du sens et du plaisir au quotidien grâce à une méthode simple. Explications.

« Consommer bio, c’est le minimum syndical qu’on peut faire »

Fondateur du célèbre Pain Quotidien en 1990, Alain Coumont, 57 ans, est un précurseur du bio. Rencontre avec ce restaurateur belge atypique qui a transformé et révolutionné les boulangeries, en faisant d’elles des endroits aussi conviviaux qu’utiles.

Comment se lancer dans l’achat ou la location immobilière en Belgique?

Louer ou acheter un bien immobilier s’apparente souvent à un véritable parcours du combattant pour les néophytes. Vous ne savez pas par où commencer? Nous vous offrons un éclairage ci-dessous.

Entrepreneurs, libérez-vous de vos fardeaux!

Assurance La priorité des indépendants – starters, petites et moyennes entreprises – est bien de développer et de faire fructifier leur activité professionnelle, non de perdre du temps ou de l’argent dans la résolution de problèmes juridiques.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.