Accueil Fêtes Dress code, le feu d’artifice des réveillons

Dress code, le feu d’artifice des réveillons

Brillantes, colorées, éclectiques mais stylées… Les tenues de fêtes s’éclatent en un bouquet de genres hyper diversifiés. David Jeanmotte et Nathalie Hantson, spécialistes mode et look, nous livrent analyses et conseils autour du dressing 2018.

Habillé pour l’occasion 
Les temps changent. La manière de s’habiller pour les fêtes de fin d’année aussi. Hors soirées à thèmes ou à dress code strict classique, presque tout est permis. Mais pas n’importe quoi. Car le Belge perpétue ce goût de bien s’habiller pour l’occasion. Désormais en toute liberté. « Se mettre sur son 31 (décembre) reste de coutume mais plus dans le sens classique. Le mélange est devenu aujourd’hui le style et le consommateur établit ses propres codes », observe la conseillère en image Nathalie Hantson. Le relookeur David Jeanmotte abonde dans le même sens: « On assiste à une explosion des genres et de leurs combinaisons. Surtout chez les jeunes qui se créent des styles hétéroclites forts. Leur style étant fort, ils refusent tout formatage pour les Fêtes, Noël en famille et surtout Nouvel An avec les amis ». Le défi est donc devenu de trouver son propre style festif dans lequel on se sent bien et soi-même.

Nouvelle attitude éclectique
Certains codes classiques restent pourtant inoxydables. Comme le noir toujours au top cette année, avec l’éternel costard total black pour les hommes, et chez les femmes, la robe épaulée par une explosion de brillance en doré, argenté, sequins et dentelles. Mais dans une gamme infinie de variantes vu que la nouvelle attitude éclectique du consommateur pousse les marques à diversifier énormément leurs propositions. « Plus que jamais, c’est l’embarras du choix de vêtements festifs », constate Nathalie Hantson. « Et ce casse-tête s’amplifie surtout pour les 18-35 ans déroutés par ce boom vestimentaire et l’absence de code de référence. Un conseil: y penser bien à l’avance et limiter sa sélection pour simplifier le choix ».

Le mélange est devenu aujourd’hui le style et le consommateur établit ses propres codes.

Un revival
Rayon tendances, chaque fin d’année apporte ses nouvelles spécificités. Nos experts pointent: le pantalon coupe chino qui laisse voir les chevilles, le style dandy relax, les couleurs moutarde, mauve et les motifs à carreaux pour les hommes. Côté femmes, la jupe plissée légèrement brillante et des variantes autour du smoking dont la veste peut habilement se combiner avec un short. « On décèle aussi un revival seventies avec du velours, des pantalons taille haute avec patte d’eph ou le combishort façon Blondie », épingle David Jeanmotte. L’infinité de combinaisons de cette marée textile ne doit cependant pas vous détourner de quelques excellents conseils de nos experts mode pour des réveillons classe et sans accroc.

Règles d’or

Vive la chaussure. Nathalie Hantson estime que la chaussure est « la clé pour être bien sapé, homme comme femme. Avec une belle paire originale d’escarpins ou de mocassins en cuir, le reste de votre tenue donnera l’impression d’avoir 10 fois plus de valeur. Accordez 65 % de votre budget à vos chaussures et 35 % à la tenue »

 Cacher ses défauts. « Il faut toujours s’habiller en fonction de défauts que l’on a envie de cacher. Si l’on a un peu de ventre, pour atténuer l’arrondi, il faut créer une ligne verticale du cou au bassin. Pour l’homme se sera la cravate ou la ligne de boutons de chemises plus foncés; pour la femme cela peut être un collier chapelet », conseille David Jeanmotte.

Gare au synthétique. De plus en plus présent dans les vêtements, le synthétique est votre ennemi. « Son seul avantage est son côté infroissable. En revanche, dès que tu bouges, il te fait suer et puer la transpiration. En tout cas, deux éléments doivent absolument être en pur coton, décrète notre relookeur David, les sous-vêtements et les chaussettes. Cela évite des surchauffes malvenues. »

Adaptation tout terrain. Pour pallier ce qui précède et si vous ne restez pas cool à la maison avec famille ou amis, « une deuxième tenue de rechange est indispensable pour enchaîner repas de réveillon, feu d’artifice en extérieur puis boîte de nuit tout en restant frais et impec ». Et prévoir pour l’extérieur une surveste stylée ou pour les femmes un manteau en fausse fourrure toujours chic.

EN PLUS

Le packaging : un paquet de bonnes pratiques

En cette période propice aux cadeaux et donc aussi aux commandes en ligne, le contenant a presque autant d’importance que le contenu. Car le packaging doit répondre à une multitude d’exigences diverses et variées. La parole à Remko Berkhout, expert du secteur…

Poursuivre ses études permet d’être heureux au travail

Comme coach professionnel, je suis confronté au quotidien à des personnes insatisfaites au travail. Poursuivre ses études est l’une des réponses à l’évolution de la société et du marché du travail.

Cybersécurité : de l’importance de bien se protéger

Cybersecurity À l'heure de l'informatisation à outrance, nos entreprises doivent veiller, plus que jamais, à sécuriser des données toujours plus nombreuses.

La satisfaction du ‘do-it-yourself’, sans jamais être livré à soi-même

Réaliser seul son installation électrique, domotique, sanitaire, de ventilation ou encore de chauffage, c’est possible et cela, sans forcément être un professionnel de la construction ou de la rénovation. Des solutions simples existent pour permettre à chacun de mener son projet à bien, à condition toutefois d’être un minimum manuel et de faire preuve de bonne volonté!

3 questions à… EFP

3 questions à Vincent Giroul, Directeur EFP (Espace Formation PME)

Un transport à la fois vert et performant!

Le transport en vrac ne s’improvise pas! D’autant plus quand celui-ci vise un impact de plus en plus vert, sans oublier, bien entendu, le respect du client et l’expertise dans la façon de transporter les marchandises. La preuve avec un ténor du domaine: Grégoire Ramakers, à la tête de la société New T.R.M.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.