Accueil Opinion 'Le patient, un acteur de changement à prendre en compte'

‘Le patient, un acteur de changement à prendre en compte’

Micky Fierens

La qualité d’un système de santé dépend de plusieurs facteurs, tout comme différents acteurs peuvent améliorer cette qualité.  Parmi eux: les patients, qui occupent une place de plus en plus importante.

Les patients s’organisent
Depuis des années, les patients s’organisent collectivement au sein d’associations de patients et de proches. La qualité de leur expertise et la richesse de leurs propositions concrètes font des associations un nouvel acteur dans le paysage de la santé, un acteur de changement.

Dynamique de dialogue
Ces changements se font déjà sentir sur le terrain, par une dynamique de dialogue entre patient et institution. Le CHU liégeois a, par exemple, mis en place un Comité de patients, favorisant les échanges, et permettant d’identifier concrètement ce qui peut être amélioré au sein de l’hôpital. Le Comité organisera un Symposium le 14/12/2018 (à Liège) pour partager ses propositions avec un public encore plus large. D’autres hôpitaux intègrent un patient dans leur Comité éthique, pour améliorer notamment la lisibilité des protocoles qu’ils éditent pour leurs patients.

Améliorer le quotidien
Les associations de patients développent aussi d’autres projets pour améliorer le quotidien des usagers. Elles collaborent avec les hautes écoles, les universités qui forment les futurs prestataires de soins. Des patients interviennent dans les cursus des étudiants, et partagent avec eux la manière dont ils gèrent leur vie avec une maladie, ce qui favorise l’interactivité avec les soignants, ce qu’ils attendent des soignants. Les étudiants retirent une grande richesse de cette expérience, et une vision plus juste de leur futur métier. De plus en plus de hautes écoles intègreront cette collaboration avec les patients dans leurs cours.

Les patients s’organisent collectivement au sein d’associations de patients et de proches

Difficultés
Au sein de l’INAMI, de l’Agence du Médicament, de la Plateforme e-Santé et dans bien d’autres lieux, les patients font remonter leurs constats et propositions; ils pointent les difficultés d’accès aux informations, aux services trop coûteux, trop surchargés ou éloignés, les inégalités croissantes face au développement d’outils informatisés, leurs craintes d’une sur-responsabilisation des patients face à un système de santé axé sur l’économie des moyens plutôt que sur la qualité des relations entre soignants et soignés.

Elections
Les patients se sont aussi mobilisés, solidairement, collectivement au moment des élections communales et provinciales avec une Marche pour l’accès au soin. Les associations de patients sont de réels acteurs de changements, qui portent la parole des patients d’une manière forte. Par des actions concrètes et variées, elles sont en première ligne pour défendre les droits du patient, de tous les patients.

EN PLUS

Chacun doit toujours se demander ce qu’il peut faire à son niveau!

Philippe Van TroeyeParce qu’elle est considérable avec ses 17.000 employés, qu’elle est souvent au centre des débats et polémiques en tous genres, et surtout parce que son business de base, l’énergie, implique aussi une dimension sociétale, nous avons voulu interroger Philippe Van Troeye, le CEO d’une entreprise pas tout à fait comme les autres.

Le mazout, incontournable dans la transition énergétique

Si nous souhaitons continuer à bénéficier d’un climat vivable dans quelques décennies, nous devrons gérer l’énergie d’une tout autre façon. « Prendre soin du climat et économiser l’énergie vont de pair », explique Willem Voets, General Manager d’Informazout. « Le secteur de l’énergie et ses 5 millions de bâtiments chauffés devront également y contribuer. Pour ce faire, il ne faut toutefois pas uniquement être attentif aux nouvelles technologies, les méthodes de chauffage existantes ont également leur place dans la transition énergétique », affirme Willem Voets.

Le télétravail Une liberté bénéfique pour le travail

Le télétravail est un type de fonctionnement qui se généralise de plus en plus dans les entreprises. Un bien fondé qu’il s’agit cependant d’encadrer sérieusement. Nous avons interrogé trois experts concernés par cette forme alternative d’organisation.

Des talents plus « Agile », spécialisés et multidisciplinaires à la fois !

ING Quand on déniche une perle rare, encore faut-il la faire évoluer et l’orienter vers le bon défi professionnel. Le tout en tenant compte des spécificités de chaque secteur d’activité, et en gardant comme objectif principal une amélioration constante de l’expérience-client globale… Pour relever avec succès tous ces défis, ING s’est récemment réinventée de plusieurs manières…

Cybersécurité: de l’importance de bien se protéger

Cybersecurity À l'heure de l'informatisation à outrance, nos entreprises doivent veiller, plus que jamais, à sécuriser des données toujours plus nombreuses.

L’innovation médicale est chère mais la vie n’a pas de prix

Malgré les tentatives et les promesses de raccourcir le temps et le coût du développement d’un nouveau médicament, la progression de l’invention scientifique jusqu’à l’innovation médicale reste extrêmement fastidieuse.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.