Accueil Famille Enfant 'Qui a peur du grand méchant Web?'

‘Qui a peur du grand méchant Web?’

Maryse Rolland

Plus de 90 % des jeunes ont leur propre smartphone dès 12 ans et sont connectés de une à plusieurs heures par jour. Formidable outil d’épanouissement, Internet peut néanmoins receler un aspect tranchant s’il n’est pas utilisé de façon responsable. En tant que parents nous sommes compétents en matière d’éducation en ligne car il s’agit avant tout de transmettre des règles de bon sens et de savoir vivre. 

Risques
Quels sont les principaux risques, les « crocs » du Web, pour les plus fragiles d’entre nous? Outre le cyber-harcèlement, Child Focus épingle trois phénomènes en expansion: le sexting, le sextortion et le grooming. Trois anglicismes qui dissimulent un abus de confiance.

Sexting
Le sexting fait ainsi référence aux jeunes qui envoient à d’autres des photos d’eux-mêmes dénudés ou sexy. Fait librement, cela peut s’apparenter à de l’expérimentation sexuelle mais le sexting devient problématique si les images tombent dans la sphère publique. Dans le cas du sextortion, les adolescents sont stimulés par un(e) inconnu(e) à se déshabiller devant la webcam et font ensuite l’objet de chantage en vue de leur soutirer, entre autres, de l’argent. Quant au grooming c’est quand un adulte sollicite un mineur sur Internet avec des intentions sexuelles. 

On inspire, expire et surtout on utilise deux « check-lists » pour permettre à la prunelle de nos yeux de surfer en toute quiétude! 

Pour votre enfant: ne donne pas tes coordonnées personnelles à des inconnus.

Climat de confiance
Pour vous: demandez à votre enfant ce qu’il fait sur Internet, montrez de l’intérêt, surfez avec lui. Efforcez-vous de créer un climat tel qu’en cas de problème, il s’adresse à vous ou à un autre adulte de confiance. Veillez à ce que le portable ne soit utilisé que dans un espace de passage. Apprenez à votre enfant à utiliser Internet de façon responsable.

Coordonnées
Pour votre enfant: ne donne pas tes coordonnées personnelles à des inconnus. Ton mot de passe, c’est comme ta brosse à dent, il ne se partage pas. Ne poste pas d’images de toi que tu n’oserais pas montrer à ta grand-mère, ou alors rends-toi méconnaissable: floute ton visage et tes signes distinctifs (tatouages, cicatrices…). Si tu acceptes de rencontrer un inconnu après une session de chat: fixe un rendez-vous dans un lieu public fréquenté, n’y va pas seul(e) et préviens tes proches. Si quelqu’un t’ennuie en ligne: bloque, signale et parles-en à une personne de confiance.  

Ultime conseil: surfez avec votre jeune sur www.clicksafe.be: une mine d’infos pour ne profiter que des bons côtés du Net.

EN PLUS

L’avènement du bâtiment durable et éco-responsable

Maison durable Environ 80 % de notre parc résidentiel date d’avant 1985. Aujourd’hui, ces 5,5 millions de logements représentent ainsi 40 % des émissions de gaz à effet de serre.

Peut-on vivre sans légumes?

Légumes Une étude récente démontrait que les Belges consomment de moins en moins de légumes. Un fait inquiétant tant leur apport nutritif est essentiel pour l’organisme.

Des villes… du vert

villes vertes l’ère du béton partout est terminée, tout le monde s’accorde pour favoriser les villes vertes, des villes où la nature est bien présente

Faire sauter ses bouchons

Mobilité Villes engorgées par l’automobile, transports publics faiblards, modes alternatifs peu développés, aménagement urbain à revoir... Une vision d’avenir et de vraies solutions s’imposent pour fluidifier les déplacements. Bruxelles y est déterminée.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.