Accueil Mon Futur Poursuivre ses études permet d’être heureux au travail

Poursuivre ses études permet d’être heureux au travail
P
.

Comme coach professionnel, je suis confronté au quotidien à des personnes insatisfaites au travail. Poursuivre ses études est l’une des réponses à l’évolution de la société et du marché du travail. 

Nous vivons dans un monde “VUCA”. Volatility, uncertainty, complexity et ambiguity en sont les spécificités. De nouvelles méthodes de travail et tendances émergent, et leurs effets sont difficiles à évaluer. L’automatisation, la technologie et l’Internet des objets poursuivent leur course effrénée. Les employés doivent développer de nouvelles aptitudes pour survivre. De fait, une carrière de 30 ans chez le même employeur devient rare, voire inexistante. La flexibilité est l’une des réponses aux défis de l’avenir.

En raison desdites évolutions, le salarié est responsable de la gestion de sa carrière. Il doit faire des choix, prendre des décisions pour lui-même et, rester compétitif sur le marché du travail. Un aspect primordial à cet égard est l’acquisition de savoir-faire. Les connaissances ont une limite de validité: les enseignements acquis à l’école sont largement dépassés après quelques années.

Continuer à étudier est donc le message à faire passer. Il est possible de se « mettre à jour » de diverses manières: participer à des séminaires, lire, partager des connaissances avec des clients et des collègues, ou suivre des cours spécialisés de courte durée qui sont tout aussi instructifs. La numérisation nous offre la possibilité d’actualiser nos connaissances en ligne par le biais de l’auto-apprentissage, via YouTube et d’autres canaux, et de les renforcer.

Renforcer ses connaissances est très avantageux. Les perfectionnements et le changement ont un effet positif sur de nombreux employés, ce qui augmente leur satisfaction au travail. Ainsi, il y a de fortes chances que vous évoluiez avec le marché du travail et les besoins des clients. Vous améliorez vos compétences, augmentez votre réseau et, votre salaire. Etudier demande des efforts et le mieux est de s’épanouir dans un domaine qui vous intéresse. Faire rencontrer vos passions et vos intérêts constitue souvent un besoin.

Lees meer.

Être comédien n’est pas un métier ou une passion, c’est toute ma vie

Si vivre de son activité artistique représente une véritable satisfaction, pour y parvenir, les artistes doivent souvent avoir le cœur bien accroché. Illustration avec Mourade Zeguendi, comédien bruxellois qui n’hésite pas à dénoncer les travers de son métier.

Jean-Jacques Velkeniers: Investir de façon durable

Investir dans son pays? Encourager des entreprises florissantes et un produit typiquement belge? Aujourd’hui la bière gagne en popularité et c’est le mérite des brasseurs belges. Un créneau certain pour l’investissement mais pas sans tenir compte des nouvelles valeurs du consommateur.

Julien Lapraille: « Faisons vivre nos producteurs, nos artisans, notre économie locale »

Révélé par Top Chef, le cuisinier Julien Lapraille défend les produits belges locaux, la tradition et la main de l’homme derrière chaque viande, légume ou aliment. Une passion qu’il veut communiquer au consommateur.

Le mazout, incontournable dans la transition énergétique

Si nous souhaitons continuer à bénéficier d’un climat vivable dans quelques décennies, nous devrons gérer l’énergie d’une tout autre façon. « Prendre soin du climat et économiser l’énergie vont de pair », explique Willem Voets, General Manager d’Informazout. « Le secteur de l’énergie et ses 5 millions de bâtiments chauffés devront également y contribuer. Pour ce faire, il ne faut toutefois pas uniquement être attentif aux nouvelles technologies, les méthodes de chauffage existantes ont également leur place dans la transition énergétique », affirme Willem Voets.

Sylvain Niset: ‘Innovations digitales versus la relation humaine essentielle’

Le temps où nous nous démenions des heures – voire des jours – à trouver un créneau qui corresponde à nos horaires de travail, à attendre plusieurs mois avant de voir un spécialiste ou à dénicher un dentiste qui nous reçoive le jour même pour une urgence est peut-être derrière nous.

Archief.

Nathalie Crutzen: La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.