Accueil Maison La satisfaction du 'do-it-yourself', sans jamais être livré à soi-même

La satisfaction du ‘do-it-yourself’, sans jamais être livré à soi-même

Réaliser seul son installation électrique, domotique, sanitaire, de ventilation ou encore de chauffage, c’est possible et cela, sans forcément être un professionnel de la construction ou de la rénovation. Des solutions simples existent pour permettre à chacun de mener son projet à bien, à condition toutefois d’être un minimum manuel et de faire preuve de bonne volonté!

En matière de construction ou de rénovation, la tendance au do-it-yourself (de l’anglais « faire soi-même ») est en constante croissance. Non seulement parce qu’elle procure la satisfaction – et même une certaine fierté – d’avoir accompli personnellement ses travaux. Mais aussi parce qu’elle permet in fine d’avoir une connaissance globale de ses installations et, ce qui n’est pas négligeable, de réaliser de belles économies. Installer soi-même son chauffage, son électricité ou son réseau de plomberie n’est pas réservé aux seuls professionnels du secteur. Un peu de temps, de motivation et de débrouillardise suffisent souvent, pourvu que l’on soit bien conseillé et orienté à travers les différentes étapes de réalisation du projet. Cette guidance aussi utile que rassurante est notamment proposée par des sociétés comme Brainbox, qui proposent à leurs clients des kits d’installation complets, un accompagnement et un suivi personnalisés, en fonction des objectifs poursuivis. « Pour bénéficier de nos services, il faut être bricoleur, explique Philippe Fondu, administrateur-gérant de la société. Il ne faut en revanche pas avoir de connaissances techniques particulières. Ce domaine-là, c’est nous qui le gérons. »

Etape par étape
L’accompagnement pas à pas proposé par Brainbox s’initie en amont du projet entrepris par le particulier, jusqu’à sa réalisation complète, et au-delà.

Dans un premier temps, le conseiller de Brainbox se rend au domicile du prospect afin d’étudier avec lui son projet. De retour au bureau, il établit un devis qu’il propose au prospect lors d’un second rendez-vous. « Nos conseillers ne sont pas des vendeurs à proprement parler, » explique Ph. Fondu, Administrateur-Gérant de la société. « Ce sont généralement d’anciens clients de Brainbox qui, convaincus par nos solutions, ont choisi de représenter la société. Parce qu’ils maîtrisent bien les différentes solutions techniques que nous proposons, ils sont à même de conseiller au mieux les futurs clients suivant leurs besoins, leur budget et leurs qualités de bricoleur. »

Le conseiller est à nouveau physiquement présent après la livraison du matériel chez le client. « L’idée est que ce dernier ne commence pas seul, de zéro. En parcourant et en préassemblant le matériel ensemble pendant une heure ou deux, le client gagne une journée de travail et sait dans quelle direction se diriger ensuite. »

Un peu de temps, de motivation et de débrouillardise suffisent souvent, pourvu que l’on soit bien conseillé et orienté à travers les différentes étapes de réalisation du projet

Simple et didactique
La suite du processus est assurée par le particulier, guidé par les différents manuels explicatifs mis à sa disposition. « Nos manuels sont traduits dans un langage accessible à tous. Ils illustrent à l’aide de dessins et de photos toutes les étapes de réalisation du projet. L’important est de donner la bonne information, au bon moment. Bien sûr, nos conseillers régionaux et notre service technique téléphonique restent toujours disponibles en cas de questions. »

Afin de rassurer le client sur la fiabilité de son installation, la prévisite d’un organisme de contrôle est prévue dans le package Brainbox.

Des systèmes flexibles

L’avantage des solutions Brainbox est qu’elles proposent des systèmes évolutifs. « L’autre intérêt du do-it-yourself est que nos clients, après avoir réalisé leurs installations, n’ont plus seulement une vision en 2D mais une vision en 3D de leur bâtiment, » souligne Ph. Fondu. Ils maitrisent leurs installations et, par cette compréhension globale, peuvent ultérieurement y apporter des modifications. »

Que ce soit au niveau sanitaire, des radiateurs ou encore de l’électricité, tout peut être ajusté, même après plusieurs années. « Nous ne nous contentons pas d’acheter et de vendre des solutions techniques. Avec plus de 35 ans d’innovations et différents brevets à notre actif, nous proposons à nos clients des installations qui répondent à leurs besoins actuels, et futurs. » Les solutions domotiques, par exemple, proposées par la société depuis 1999, sont encore valables et adaptables aujourd’hui. « L’objectif est que notre client soit autonome sur son installation, sans être ingénieur ou informaticien. Et qu’il l’exploite au maximum de son potentiel. Pour cela, il faut de la qualité et de la durabilité, c’est la raison pour laquelle on ne lui confie pas n’importe quoi et qu’on veille sans cesse à améliorer nos produits. »


Plus sur…

Fondée en 1979, Brainbox fêtera l’année prochaine son 40anniversaire. Installée dans le zoning d’Achêne, dans la province de Namur, l’entreprise belge est spécialisée dans le « do-it-yourself » (de l’anglais « faire soi-même »). Sa mission: permettre à chaque particulier de réaliser lui-même son installation sanitaire, électrique/domotique, de chauffage ou de ventilation. La philosophie de l’entreprise est basée sur deux principes fondamentaux qui sont l’estime du client considéré comme un partenaire à part entière, et la recherche permanente d’innovations et d’améliorations des systèmes proposés afin de les rendre toujours plus performants et plus faciles à poser.

 


 

EN PLUS

‘Image de marque et guerre des talents’

La marque employeur garantit que des candidats auront envie de venir travailler dans l’entreprise. Une atmosphère de travail agréable et authentique garantit qu’ils y resteront quelque temps.

La recherche médicale : l’excellence avant toutes choses !

investissements La plus grosse partie du financement vient clairement du secteur privé : cela représente approximativement 60 % de l’ensemble des dépenses.

La viande belge pèse sur la conscience

Le Belge mange de moins en moins de viande, et pourtant nous aimons toujours un bon morceau de viande dans notre assiette. De préférence à un prix pas trop élevé. C’est compréhensible, mais aussi problématique.

« Je n’ai jamais coupé le cordon… »

Une relation fusionnelle avec sa mère, un père disparu trop tôt, pas de projets d’enfants et une carrière haute en couleur, Benoît Poelvoorde dit tout sur sa vision des relations familiales, qui ont forcément été chamboulées. Et pas toujours pour le meilleur…

Un esprit sain dans un corps sain

maladies Cancer, obésité et Alzheimer. Nous avons demandé à trois experts comment prévenir l’apparition de ces maladies et réagir après le diagnostic.

L’agriculture, c’est tellement important pour notre avenir

Agriculture Dans le monde entier, l'agriculture voit sa population diminuer, peu de jeunes imaginant faire carrière dans le domaine.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.