Accueil Maison Jean-Luc Crucke: La réforme des primes énergétiques est bénéfique pour le citoyen...

Jean-Luc Crucke: La réforme des primes énergétiques est bénéfique pour le citoyen wallon

Le 12 juillet, le Gouvernement wallon a adopté en première lecture le projet d’arrêté réformant en profondeur le régime des primes « Énergie » et « Rénovation ».

En 2017, les primes Énergie et Rénovation ont été sous-utilisées. Pourtant, ces primes sont bénéfiques aussi bien pour la Wallonie que pour les citoyens: le citoyen gagne en confort et diminue sa facture énergétique et la Wallonie a la possibilité d’atteindre ses objectifs énergétiques fixés par l’Europe. Les causes de cette sous-utilisation des primes sont: le manque de communication, la lourdeur administrative et le manque d’attractivité au niveau financier. À politique inchangée, la Wallonie ne rencontrera pas ses obligations climatiques.

C’est pourquoi, le système des primes à l’énergie et à la rénovation bénéficiera d’un profond lifting dès 2019. Actuellement, lorsqu’un particulier entreprend des travaux d’énergie et de rénovation de son habitation, deux procédures administratives distinctes s’imposent à lui. Avec, à chaque fois, l’obligation d’avertir l’administration préalablement à tous travaux. Cette complexité, couplée à une baisse des montants des primes, a amené un désintérêt de plus en plus flagrant du grand public.

Le système des primes à l’énergie et à la rénovation bénéficiera d’un profond lifting dès 2019.

Conscients de l’importance des aides pour atteindre les objectifs énergétiques fixés par l’Europe, la Ministre du Logement et moi-même avons proposé une révision en profondeur du système. À l’avenir, tout demandeur devra faire appel à un auditeur afin de lister l’ensemble des travaux à réaliser en matière énergétique et de rénovation, ainsi que l’ordre dans lequel ceux-ci doivent être menés afin de bénéficier de la prime. Une fois l’audit réalisé, il suffira d’introduire une demande de primes auprès de l’administration, et cette demande vaudra pour l’ensemble des travaux. Le demandeur restera libre d’effectuer la totalité ou non des travaux, et de phaser ceux-ci dans le temps, en fonction de ses moyens.

L’audit sera également centralisé par l’administration, ce qui permettra, en cas de changement de propriétaire, de connaître l’état de la rénovation et d’évaluer les montants à encore consentir. L’auditeur sera aux côtés du demandeur, tout au long de la procédure, depuis la réalisation de l’audit jusqu’au contrôle des travaux réalisés, en passant par le calcul des primes. Il agira en tant qu’interface entre le citoyen et l’administration.

EN PLUS

Fabrice Goffin et Tommy Deblieck: « Un robot comme Zora enlève beaucoup de pression à tous les niveaux »

Zora et ses amis ont gagné leur place dans homes et hôpitaux. Les robots soulagent les tâches du personnel soignant et distraient les patients. Fabrice Goffin et Tommy Deblieck de Zorabots, sont très fiers de leurs auxiliaires en soins de santé du futur.

Micky Fierens: ‘Le patient, un acteur de changement à prendre en compte’

La qualité d’un système de santé dépend de plusieurs facteurs, tout comme différents acteurs peuvent améliorer cette qualité.  Parmi eux: les patients, qui occupent une place de plus en plus importante.

Céline Vanderborght: Les villes sont les acteurs du futur

La population mondiale est de plus en plus connectée et urbaine. Les Smart Cities permettent de transformer cette évolution en une opportunité pour le bien-être des citoyens. Céline Vanderborght, Smart City Manager de la Région de Bruxelles-Capitale, fait le point.

Quand nos enfants manquent d’air à l’école

Dans une grande majorité de nos écoles, la qualité de l’air serait médiocre. C’est en tout cas ce que révélait Greenpeace en mars dernier. Un problème aux conséquences inquiétantes qu’il s’agirait d’endiguer par des comportements et des mesures adéquats.

Sofiane Hamzaoui: Trois clés à ne jamais perdre de vue

Le travail est souvent associé à un devoir, à une nécessité. Quand il épouse une passion, il devient un moteur. Mais percer dans le métier de ses rêves n’est pas chose aisée. Voici quelques conseils pour y arriver.

Nathalie Crutzen: La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.

Archief.

Nathalie Crutzen: La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.