Accueil Maison La réforme des primes énergétiques est bénéfique pour le citoyen wallon

La réforme des primes énergétiques est bénéfique pour le citoyen wallon

Jean-Luc Crucke

Le 12 juillet, le Gouvernement wallon a adopté en première lecture le projet d’arrêté réformant en profondeur le régime des primes « Énergie » et « Rénovation ».

En 2017, les primes Énergie et Rénovation ont été sous-utilisées. Pourtant, ces primes sont bénéfiques aussi bien pour la Wallonie que pour les citoyens: le citoyen gagne en confort et diminue sa facture énergétique et la Wallonie a la possibilité d’atteindre ses objectifs énergétiques fixés par l’Europe. Les causes de cette sous-utilisation des primes sont: le manque de communication, la lourdeur administrative et le manque d’attractivité au niveau financier. À politique inchangée, la Wallonie ne rencontrera pas ses obligations climatiques.

C’est pourquoi, le système des primes à l’énergie et à la rénovation bénéficiera d’un profond lifting dès 2019. Actuellement, lorsqu’un particulier entreprend des travaux d’énergie et de rénovation de son habitation, deux procédures administratives distinctes s’imposent à lui. Avec, à chaque fois, l’obligation d’avertir l’administration préalablement à tous travaux. Cette complexité, couplée à une baisse des montants des primes, a amené un désintérêt de plus en plus flagrant du grand public.

Le système des primes à l’énergie et à la rénovation bénéficiera d’un profond lifting dès 2019.

Conscients de l’importance des aides pour atteindre les objectifs énergétiques fixés par l’Europe, la Ministre du Logement et moi-même avons proposé une révision en profondeur du système. À l’avenir, tout demandeur devra faire appel à un auditeur afin de lister l’ensemble des travaux à réaliser en matière énergétique et de rénovation, ainsi que l’ordre dans lequel ceux-ci doivent être menés afin de bénéficier de la prime. Une fois l’audit réalisé, il suffira d’introduire une demande de primes auprès de l’administration, et cette demande vaudra pour l’ensemble des travaux. Le demandeur restera libre d’effectuer la totalité ou non des travaux, et de phaser ceux-ci dans le temps, en fonction de ses moyens.

L’audit sera également centralisé par l’administration, ce qui permettra, en cas de changement de propriétaire, de connaître l’état de la rénovation et d’évaluer les montants à encore consentir. L’auditeur sera aux côtés du demandeur, tout au long de la procédure, depuis la réalisation de l’audit jusqu’au contrôle des travaux réalisés, en passant par le calcul des primes. Il agira en tant qu’interface entre le citoyen et l’administration.

EN PLUS

Vincent Callebaut : « Nous pourrions devenir le fer de lance de cette transition énergétique »

archicture C’est un des architectes les plus visionnaires de son époque. Vincent Callebaut est belge, mais il a déjà conquis le monde avec ses idées futuristes.

Le cadeau d’entreprise: tradition en perdition

Les cadeaux d’entreprise sont-ils...

La société de leasing devient un fournisseur de mobilité

Le « leasing » rime souvent avec voiture de société. Pourtant, les sociétés de leasing proposent bien plus que des voitures et diversifient leur offre, notamment en mettant à disposition des vélos. Mais, au fond, le leasing, comment ça se passe ?

Jean-Yves MARION : 2030, en route vers des villes circulaires ?

Jean-Yves Marion Au niveau mondial, l’intensification des flux de matières et des besoins énergétiques combinée au modèle économique actuel sont autant de facteurs dégradant l’environnement à plusieurs échelles : épuisement des ressources, changements climatiques ou encore dégradation des conditions de vie dans les métropoles. Quelle réponse ?

Les soins de santé entre humain et technologies

Les nouveautés technologiques impactent aussi le secteur des soins de santé. Du personnel médical aux patients, digitalisation et high tech améliorent confort et sécurité en hôpital et maison de repos. Avec des plus et des moins? Réponses de nos trois experts.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.