Accueil Maison Un mode de vie modulaire

Un mode de vie modulaire

Christophe Ternest

C’est dans les années 70, avec l’apparition des lofts, qu’on a commencé à s’intéresser à la conception de l’habitat modulable. Plus question d’avoir des espaces fermés avec des fonctions bien définies. Progressivement, un nouveau mode de vie allait s’imposer, avec comme maître-mot le « changement ». La réponse est la « modularité ».

À notre époque, plusieurs facteurs plaident en faveur de la multimodalité. D’une part, tout change très rapidement, que ce soit dans notre vie professionnelle ou notre vie privée. De l’autre côté, le coût des surfaces d’habitation et professionnelles ne cesse d’augmenter alors que l’offre diminue. De fait, de plus en plus de clients me demandent de concevoir des espaces polyvalents qui peuvent à la fois être modulables pour tirer parti au maximum des surfaces disponibles. Il est d’abord possible de modifier les espaces, grâce à des systèmes ouvrants, coulissants ou pivotants. Ces systèmes isolent ou lient les différents espaces ou l’intérieur avec l’extérieur. 

La lumière participe aussi à cette modularité et joue un grand rôle dans la perception des espaces. La lumière naturelle d’abord. Son rayonnement à l’intérieur d’un espace peut être maîtrisé avec des systèmes d’occultation, selon le moment et l’utilisation que l’on veut donner à cet espace. On me demande souvent d’aménager un bureau qui doit occasionnellement se transformer en chambre d’amis. Ces deux fonctions ont des besoins de lumière naturelle très distincts: pleine lumière pour le bureau, « intimiste » pour la chambre. Il existe de nombreux systèmes domotiques qui permettent de programmer des ambiances lumineuses variables dans un même espace.

Les revêtements muraux ou de sols jouent un rôle important dans la modularité et la perception d’un espace, ainsi que les couleurs. Ils vont influencer les proportions. Par exemple, j’utilise le même revêtement de sol dans des pièces contiguës pour amplifier la sensation d’espace et pour lier les différents espaces entre eux. Ces matériaux peuvent contribuer à l’acoustique d’un espace. Mais avant de commencer à concevoir un projet, il est important de bien écouter vos besoins, et vos envies. Mais… une chose est sûre, l’avenir est résolument tourné vers la flexibilité des espaces.

EN PLUS

Emna Everard: Il est temps d’élever des licornes belges!

Emna EverardNous voilà en 2020, l’ère des licornes, comprenez par là les sociétés dont la valeur est supérieure au milliard. Uber, Amazon, Tesla, Google et Facebook sont leaders de leur secteur mais ont un point commun, elles n’existaient pas il y a quelques dizaines d’années.

Philippe Marchal: La santé de demain? Plus numérique, assurément!

Santé On n’est pas au rayon science-fiction, loin de là. De fait, le monde de la santé est entré dans une période de mutation induite par diverses technologies ayant pour trait commun l’interconnexion – des connaissances, des paramètres, des soignants et soignés par écrans interposés…

Le tourisme noir, trouble fêtes

Tourisme Parce qu'on baigne dans la douceur, la convivialité et la joie pendant les fêtes, on contrebalance. Et on découvre une sorte de tourisme de l’extrême: le tourisme noir.

3 questions à Cathy Scoupe

Le secteur des sciences de la vie, ainsi que le domaine pharmaceutique, font appel à de la consultance depuis de nombreuses années. Autopsie de cette pratique avec Cathy Scoupe, responsable Benelux de la société Consultys.

Capter plus, agir mieux

IOT Des smartphones aux montres connectées, en passant par toute la technologie disponible pour les habitations, chacun possède des exemples d’Internet des Objets (IOT) dans son quotidien. Pourtant leurs usages dans les secteurs du territoire intelligent ou de l’entreprise sont moins connus.

Poursuivre ses études permet d’être heureux au travail

Comme coach professionnel, je suis confronté au quotidien à des personnes insatisfaites au travail. Poursuivre ses études est l’une des réponses à l’évolution de la société et du marché du travail.

Archief.

La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.